[Avignon OFF 2021] Une mort moderne (La conférence du Dr. Storm) à la Factory

De C.H. Wijkmark, avec Bruno Tuchszer au Théâtre La Factory (Chapelle des Antonins) à 14h40 du 7 au 31 juillet (relâches les 12, 19, 26 juillet)

Le docteur Storm, interprété par Bruno Tuchszer, nous accueille pour une conférence sur la mort. Rien de bien joyeux de prime abord et pourtant…

On commence par une petite histoire, un dilemme d’éthique. Deux personnes arrivent aux urgences et on ne peut en sauver qu’un. Qui va-t-on choisir ? Celui qui a le plus de chance de s’en tirer. Reprenons le même dilemme et modifions quelques éléments. Nous débutons par du bon sens pour finalement aiguiser la réflexion vers les différences sociales, économiques, voire même politiques. Le ton est donné, le débat peut commencer.

Autant prévenir directement, certaines personnes ne vont pas se sentir à l’aise avec les questions apportées durant le spectacle Une mort moderne. Ce qui n’enlève absolument rien au caractère plaisant et amusant de ce que nous offre le docteur Storm. Il s’agit, ici, d’humour noir et de surréalisme. Ce scientifique démarre de questions sociétales pour arriver à l’imaginaire morbide. Ses nombreux « Et si… » nous confrontent à une frontière très fine entre la réalité et les futurs possibles et macabres. Puisque le thème est la mort, il s’attaque aux personnes âgées. Les plus susceptibles d’y être confrontés. On parle de leur utilité, de leur longévité et également de leur disparition. Le docteur Storm apporte plusieurs solutions qui choquent mais qui seraient tellement avantageuses ou commodes.

Dans le public, il y a plusieurs réactions. Les plus jeunes rigolent franchement et les plus vieux rient jaunes, échangent des regards pour se rassurer. On a l’impression que les plus âgés se demandent si le docteur Storm est vraiment sérieux. C’est bien un spectacle et non une conférence ?

Habituellement, la représentation est justement suivie d’un débat animé par un professionnel abordant la question de la mort. Comme le regretté professeur Axel Kahn, généticien, ou Patrick Pelloux, président de l’Association des Médecins urgentistes Hospitaliers, ou encore Corine Pelluchon, philosophe.

Le docteur Storm propose une argumentation très psychologique. On se sent piégé dans ses différents exemples, ses raisonnements et la manière dont il aborde les sujets. Il arrive à faire croire au public qu’il peut donner son avis, être d’accord ou non et en fonction, il avance dans le débat. Seulement, le docteur Storm sait ce qu’il fait et il le fait très bien.

Ce spectacle est une merveilleuse réflexion sur la mort et ce que l’on pourrait en faire dans nos sociétés. Modifier certaines éthiques, corriger certaines perceptions de notre monde. Et lorsque le docteur Storm a fini, que l’on a quitté la salle, le spectacle nous suit, on l’emporte avec nous. Il travaille encore dans notre esprit, nous oblige à réfléchir, à nous questionner. Est-ce que le docteur Storm était sérieux dans ce qu’il racontait ? On a presque envie d’y croire.

A propos Christophe Mitrugno 33 Articles
Journaliste du Suricate Magazine