Ask Dr. Ruth, la riche histoire de « Grandma Freud »

Ask Dr. Ruth
de Ryan White
Documentaire
Sorti le 7 août 2019

Sexologue de renommée internationale et auteure d’une quarantaine de livres, Dr Ruth Westheimer est aujourd’hui âgée de nonante-et-un ans. Après quarante ans passés à prodiguer des conseils à la radio et à la télévision, celle-ci a finalement accepté de se confier dans un documentaire lui étant consacré.

Véritable icône américaine, Dr Ruth a commencé sa carrière médiatique à l’aube des années 1980, avec l’émission radiophonique Sexually Speaking, plus tard renommée Dr Ruth Show, sur la station new-yorkaise WYNY-FM. Dès 1984, c’est vers la télévision que celle-ci s’est dirigée, avec l’émission Good Sex! With Dr. Ruth Westheimer – devenue The Dr. Ruth Show dès l’année suivante –, puis plus tard The All New Dr. Ruth Show (1988), What’s Up, Dr. Ruth? (1989) ou encore You’re on the Air with Dr. Ruth (1990).

Son franc parler et son accent germanique reconnaissable entre mille auront vite fait de la hisser au rang de célébrité : « Avec mon accent, les gens allumaient la radio et savaient que c’était moi », déclarait-elle récemment dans le Today Show. Ainsi, Dr Ruth est parvenue à décomplexer l’Amérique et a, par là-même, établi une réputation qui, outre ses propres émissions, l’aura menée sur les plateaux de Johnny Carson, David Letterman, Conan O-Brien, Seth Meyers, ou même à la télévision dans les séries Code Quantum (saison 5, épisode 14) ou même Ally McBeal (saison 2, épisode 16). Ce phénomène aura encore donné naissance à un jeu de société, « Dr Ruth’s Game of Good Sex », en 1985, ou encore un embryon de sitcom, Dr Ruth’s House en 1990…

Au-delà de cette personnalité connue et reconnue, celle que l’on aura surnommée « Grandma Freud » ou « Happy Munchkin of Sex » aura chamboulé les normes, ignoré les tabous et décoincé l’Amérique. Plus encore, elle aura été l’une des premières personnalités à oser parler du problème du Sida, de la nécessité de se protéger et de choisir intelligemment ses partenaires, dans un monde qui peinait encore à comprendre et affronter cette issue.

Mais Ask Dr. Ruth n’est pas véritablement un film consacré à l’impact sociétal de la sexologue. Il s’agit avant tout d’une histoire humaine, riche, variée et empreinte de joies, de douleurs et d’expériences bouleversantes.

Karola Ruth Siegel est née le 4 juin 1928 dans la ville allemande de Wiesenfeld (aujourd’hui Karlstadt am Main, depuis la fusion de plusieurs entités en 1978). Âgée de cinq ans à l’arrivée au pouvoir des nazis, celle-ci aura évolué dans une société en perte de repères qui tiendra rapidement les Juifs pour responsables de ses problèmes. Ainsi, les parents de Karola seront déportés : son père mourra à Auschwitz le 25 mars 1942, sa mère dans un endroit inconnu à une date inconnue. Afin de la protéger, ceux-ci décidèrent de l’envoyer à Heiden, en Suisse, dans un pensionnat en janvier 1939.

Après la guerre, Ruth devint sniper dans l’armée israélienne et fut grièvement blessée au cours de la guerre israélo-arabe de 1948. Une fois rétablie elle s’envola vers la France en 1950 et étudia la psychologie à la Sorbonne jusqu’à son départ pour les États-Unis en 1956.

Une fois arrivée au pays de l’oncle Sam, elle parfit sa formation universitaire et enseigna plusieurs années avant d’être propulsée sur les antennes au début des années 1980, ravissant les auditeurs de son petit air de grand-mère et de sa voix « à mi-chemin entre Henry Kissinger et Minnie Mouse » (selon le Wall Street Journal). Sa petite taille, son franc parler et sa capacité à faire fi des tabous auront vite fait de séduire les auditeurs et, plus tard, les spectateurs américains. Ainsi, Dr. Ruth eu rapidement un impact considérable sur les mentalités, prodiguant des conseils à l’Amérique entière.

Après toutes ces années, Karola Ruth Siegel a enfin accepté de se raconter, considérant que : « Si je le fais, je veux m’en servir comme une sépulture à la mémoire de mes parents ». Séduite par le travail du réalisateur Ryan White, elle a ainsi choisi de se livrer, à l’âge de nonante-et-un ans. Si ce n’est pas la première fois que son histoire est racontée – elle s’est notamment vue consacrer une pièce de théâtre à Broadway intitulée Becoming Dr. Ruth dans laquelle de nombreux aspects de sa vie étaient déjà abordés –, « Grandma Freud » aura pour la première fois participé au processus créatif de ce documentaire.

Ask Dr. Ruth est un film riche et passionnant, cherchant à embrasser quantité d’aspects de la vie d’un personnage médiatique ayant parfois vécu le pire sans jamais perdre le sourire. Drôle, émouvant, positif, ce documentaire constitue le portrait touchant d’une petite pile électrique qui a bien souvent sauvé l’Amérique (ou du moins quelques mariages) !

Alexandre Alvarez
A propos Alexandre Alvarez 154 Articles
Journaliste du Suricate Magazine