War for the Planet of the Apes : une trilogie qui se finit en beauté !

War for the Planet of the Apes

de Matt Reeves

Science-fiction, Action, Aventure

Avec Andy Serkis, Woody Harrelson, Steve Zahn

Sorti le 12 juillet 2017

En 2011, 20th Century Fox débutait, avec un peu de surprise, un reboot de l’une des franchises les plus mythiques du cinéma : La Planète des singes. Et non sans succès. Rise of the Planet of the Apes (La Planète des singes : les origines) et Dawn of the Planet of the Apes (La Planète des singes : l’Affrontement) ont amorcé une nouvelle facette de l’univers décrit à l’origine dans le roman de Pierre Boulle avec brio, tant d’un point de vue box-office que critique. Il restait à conclure cette trilogie avec panache …

Matt Reeves, déjà aux commandes du précédent volet, pousse cette fois-ci César et ses pairs dans une véritable guerre entre Humains et primates. Condensé de suspens ponctué par des scènes d’action, War for the Planet of the Apes multiplie les références et clins d’oeil aux classiques du cinéma de guerre, de Le Pont de la rivière Kwai à Apocalypse Now en passant par le plus évident : La Grande Évasion. Mais plus qu’un simple reflet de ces films, ce troisième opus forge sa propre identité avec beaucoup d’intelligence et de subtilité. Et une psychologie des personnages bien creusée.

Si War for the Planet of the Apes se veut unique parmi les 10 films que constituent désormais l’univers de La Planète des singes, il ne manque pas aussi de placer quelques références visuelles à la pentalogie originelle et, par extension, à l’adaptation de Tim Burton.

Les effets spéciaux (et notamment la performance de Andy Serkis, acteur derrière César) toujours très précis et réussis rajoutent une dimension épique et époustouflante à War for the Planet of the Apes.

On notera tout de même quelques longueurs en cours de récit même si l’histoire est globalement très prenante. Et les nouveaux personnages, très riches et plus complexes qu’ils n’y paraissent, dans un contexte où les singes s’humanisent tandis que les humains se bestialisent, apportent une véritable profondeur au film.

Bien qu’attendu au tournant, War for the Planet of the Apes relève donc le défi et constitue la preuve qu’une suite peut être de qualité, et non un simple produit commercial sans âme comme on en voit trop souvent. Le film ponctue donc cette trilogie complexe et complète en beauté, avec un final assumé.

Annoncé comme l’ultime film de ce reboot, ce troisième opus pourrait cependant ne pas être le dernier. Le réalisateur a en effet annoncé aux médias qu’il avait plein d’idées pour la suite des événements… Si le succès est au rendez-vous, et il le sera, il est donc fort à parier qu’une suite sera apportée à cette trilogie. Impatience, impatience.

Commentaires

commentaires

Quentin Geudens
A propos Quentin Geudens 87 Articles
Journaliste du Suricate Magazine