Walk of the Dead, le cliché qui se moque des clichés

walk of the dead

Scénario : Lapuss’
Dessin : Ztnarf & Tartuff
Editions : Le Lombard
Sortie : 18 mars 2016
Genre : franco-belge, humour

C’est le chaos total, la ville de Los Angeles se retrouve envahie par des zombies à une vitesse phénoménale à cause d’une expérience scientifique ayant mal tourné.  Ce scénario vous dit quelque chose ? Evidemment, puisque Walk Of the Dead est une parodie revisitée de la célèbre série The Walking Dead, elle-même adaptée du comics.

Puisqu’il s’agit d’une parodie, rappelons le synopsis de The Walking Dead. Après une épidémie post-apocalyptique ayant transformé la grande majorité de la population mondiale en morts-vivants, un groupe d’hommes et de femmes tentent de survivre dans ce monde qui est devenu invivable et méconnaissable. Le shérif, Eric, se réveille dans un lit d’hôpital après des semaines de coma en n’ayant pas connaissance que la fin du monde a commencé.

Walk Of the Dead, une bande dessinée pleine d’humour ? Il semblerait car Eric ne sort pas d’un long coma mais d’un petit somme après s’être évanouit devant un sex-shop. Et non, il n’est pas seul au monde. Si l’hôpital est vide c’est parce que c’est jour de match et que tout le monde est dans la salle multimédia en train de regarder le football.

Pendant ce temps, le Colonel Moore, dit le « gaffeur », rend visite au professeur Wilson au centre de recherche de la défense nationale, pour observer l’avancé de son travail. Un téléphone pour chien, un chewing-gum à la patate, un singe qui joue de la polka et… un virus capable de ressusciter les morts. Des tests sur les cadavres humains commencent mais ne fonctionnent pas comme prévu. Une patiente revenue à la vie s’échappe et se met à parcourir Los Angeles à la recherche de cerveaux. C’est le début de l’apocalypse, une zombie à gros seins se promène dans les rues, le shérif décide de prendre les choses en main, mais avant il va se prendre un smoothie ou donner une amende à une voiture mal garée ou s’arrêter devant un sex-shop.

Walk Of the Dead se veut être une parodie drôle et déjantée de The Walking Dead. De ce point de vue-là, il est difficile d’en apprécier le scénario. Humour assez poussif, basé sur des clichés vus et revus, et peu fidèle aux personnages d’origine. Les fans de la série risquent de ne pas y trouver leur compte. Lapuss’, Ztnarf et Tartuff prennent des libertés avec le scénario original. On ne retrouve que les personnages principaux et les thématiques centrales, le reste étant des idées provenant de leur propre initiative.

Néanmoins, si on se détache de The Walking Dead, l’album prend une tournure différente. Plus qu’une parodie, Walk of the Dead se rapproche plutôt d’une satire de la société. Les scientifiques blasés car leur savoir est mal usité, les instances gouvernementales complètement dénuées d’intelligence. Le policier pervers qui passe son temps à draguer une fille et à vouloir sacrifier sans raison un jeune garçon roux. Les femmes quant à elles, tiennent le bon rôle. Elles sont intelligentes, posées et réfléchies, pourtant leur avis n’est jamais pris en compte. C’est l’humanité dans toute sa splendeur qui ne pense qu’à son image et à sa propre personne.

L’album a l’avantage de se présenter sous forme de petits gags aux dessins traditionnels mais efficaces. Ztnarf apporte une touche de modernité avec des créatures zombifiées sans mesure. Le visuel en devient très dynamique et amusant.

Bref, Walk Of the Dead plaira aux amateurs de dérision humoristique ainsi qu’aux publics non-initiés. Malgré quelques gags un peu poussifs, l’album tient sa promesse : nous faire rire.

Commentaires

commentaires

Alphonsa-Madel Bocklant
A propos Alphonsa-Madel Bocklant 21 Articles

Journaliste du Suricate Magazine

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*