Waterloo, capitale du film historique pendant 4 jours

Chaque année, les passionnés d’histoire et de bons films se donnent rendezvous à Waterloo pour le WaHFF, le Waterloo Historical Film Festival. Quatre jours dédiés à la fiction historique au cinéma. Fictions, documentaires, rencontres… un programme éclectique à découvrir du 18 au 22 octobre 2018.

La ville de Waterloo, connue pour la fameuse bataille de 1815, a fait de son lien avec l’histoire un axe clé de son développement. En plus du Musée Wellington, des reconstitutions historiques et de diverses activités culturelles organisées autour de la période napoléonienne, la ville accueille depuis 2013 le festival du film historique de Waterloo (WaHFF). Un évènement tourné vers le cinéma international et ouvert au grand public, avec diverses activités pour petits et grands organisés en parallèle des projections.

Films historiques, rencontres et activités découverte

Au programme, plusieurs projections de films en avant-première comme Le Facteur Cheval de Nils Tavernier, Cold War de Pawel Pawlikowski et Utøya 22. juli d’Erik Poppe. Pour les lêves-tôt, des séances petits-déjeuners seront l’occasion de découvrir des films comme Luna’s Revenge de Khaled Kaissar ou des documentaires comme ou Les Espions qui venaient d’Hollywood de Clara et Julia Kuperberg, tous deux sortis en 2017. Samedi soir, un menu inspiré des Grands Repas de l’Histoire sera proposé au restaurant La Sucrerie.

Le WaHFF se veut également un lieu de rencontres et de débats. L’invitée d’honneur de l’édition 2018, l’actrice française Brigitte Fossey, participe samedi à une cérémonie organisée en hommage à sa carrière. Celle-ci sera suivie à 20h de la projection du film qui l’a rendue célèbre, Jeux interdits de René Clément (1952). Pour les enfants, des projections pédagogiques du documentaire Aliments, rien ne se jette tout se transforme sont organisées jeudi et vendredi, et le weekend, des histoires pour les 4-9 ans seront contées par la comédienne Adeline Blondieau à la ferme du Dernier QG de Napoléon.

La compétition officielle

Point d’orgue du festival, la compétition officielle récompense un film historique récent. En lice cette année, les huit films suivants :

  • Ayla de Can Ulkay (Turquie, 2017) : Pendant la guerre de Corée, dans les années 1950, un soldat turc risque sa vie pour sauver une jeune orpheline coréenne et la fait entrer clandestinement sur sa base militaire ;
  • Handia de Jon Garaño et Aitor Arregi (Espagne, 2017) : Dans les années 1830, le jeune basque Martin Eleizegi décide de quitter sa campagne natale avec son frère, devenu un véritable géant, pour parcourir l’Europe dans l’espoir de faire fortune ;
  • Ikitie (« The Eternal Road » en anglais) de Antti-Jussi Annila (Finlande, 2017) : Menacé d’assassinat, Jussi Ketola se réfugie en URSS où il commence une nouvelle vie dans un kolkhoze. Mais petit à petit, le paradis promis par Staline se transforme en enfer ;
  • Journey’s End de Saul Dibb (Royaume-Uni, 2017) : Pendant la Première Guerre mondiale, un soldat britannique voit sa santé mentale vaciller face à la barbarie des combats et cherche à sortir de l’enfer des tranchées ;
  • Laugh or Die de Heikki Kujanpää (Finlande, 2018) : En 1918, dans la Finlande de l’après-guerre civile, le célèbre acteur du Théâtre des travailleurs, Parikka, est capturé et envoyé dans un camp de prisonniers, où lui et ses camarades luttent pour éviter l’exécution ;
  • The Little Comrade de Moonika Siimets (Estonie, 2018) : En 1950, en Estonie soviétique, la mère de Leelo, âgée de six ans, est arrêtée sous ses yeux. La peur et le doute se glissent petit à petit dans la tête de l’enfant qui cherche à comprendre les raisons de cette séparation ;
  • La Bolduc de François Bouvier (Québec, 2018) : Quand son mari perd son emploi à l’usine, Mary Bolduc accepte de remplacer un violoniste dans une soirée folklorique. La jeune femme connaît rapidement le succès dans un Québec en plein bouleversement ;
  • Redbad de Roel Reiné (Pays-Bas, 2018) : En 700 après J.C., Frisons, Saxons et Danois dominent l’Europe du Nord et cherchent à soumettre les Francs grâce à une nouvelle arme : le christianisme.

En parallèle, huit films documentaires sont également en concurrence pour le Prix du documentaire historique. Les lauréats seront annoncés le dimanche 21 octobre lors du Gala de clôture.

Le calendrier des complet du Festival est disponible sur le site officiel.

Infos pratiques

  • Où ? Au Cinés Wellington, Chaussée de Bruxelles 165, 1410 Waterloo, Belgique.
  • Quand ? du jeudi 18 au dimanche 21 octobre 2018.
  • Combien ? Différents types de billets sont disponibles en fonction des activités. Le Pass pour un film coûte 7 EUR, le Pass pour tous les films coûte 20 EUR. La billetterie en ligne permet de réserver ses places à l’avance.

Soraya Belghazi
A propos Soraya Belghazi 52 Articles
Journaliste - Responsable Arts/Expos/Musées du Suricate Magazine