Van Gogh au Borinage: la naissance d’un artiste

Avec l’exposition Van Gogh au Borinage: la naissance d’un artiste, le Musée des Beaux-Arts de Mons (BAM) inaugure son année culturelle en grandes pompes.

L’exposition, qui se tient du 25 janvier au 17 mai 2015, rend hommage au peintre hollandais et aborde une thématique peu connue de la vie de l’artiste, à savoir ses années de formation au dessin lors de son passage dans la région.

L’exposition s’intitule à juste titre La naissance d’un artiste et se penche sur les années 1878 à 1880, années durant lesquelles le peintre séjourna dans le Borinage. Cette période est cruciale pour plusieurs raisons: après de nombreux essais infructueux dans diverses professions, Van Gogh choisit de devenir artiste et se tourne vers le dessin. Sa personnalité artistique s’est formée au contact de cette région et notamment du monde ouvrier et paysan, thématique qui le touche tout particulièrement.

L’exposition commence par une salle introductive présentant une ligne du temps continue le long des murs, jalonnée par des reproductions d’oeuvres de Van Gogh à certaines dates-clés. Sans être rébarbative comme pour l’être la présentation d’une chronologie, cette salle permet de donner au visiteur les dates importantes de la vie du peintre de manière élégante et épurée.

Van Gogh 1

 La seconde salle expose des lettres de Vincent à son frère Théo, dont peu d’exemples sont conservés. Au fond de la salle se détache sur un mur noir une projection d’images de mineurs et paysans, ponctué par des extraits sonores de lettres de Van Gogh. Il faut souligner l’originalité de la présentation de cette projection. Le visiteur peut choisir sa langue en se référent à l’un des 6 tapis se trouvant sur le sol, la coupole sonore au-dessus du tapis lui laisse alors entendre la bande-son, sans être gêné par les autres langue ou devoir lire un sous-titrages polyglote. Une belle mise en scène artistique et scénographie.

Vient ensuite la présentation des oeuvres précoces de l’artiste, qui décide de devenir illustrateur en 1880, mais s’exerce au dessin dès 1878 notamment sur base de gravures qu’il copie, s’attachant à rendre l’ambiance de la vie minière qui l’entoure. Il est intéressant de voir la différence de maitrise entre les dessins qui montrent une maladresse pour certains et une très bonne maitrise pour d’autres, en peu de temps d’apprentissage.

IMG_1429

Au Borinage, Vincent va développer des portaits-types, à savoir une représentation non pas des caractéristiques du personnage représenté, mais bien une représentation-type d’une catégorie de personnes. Ainsi, lorsqu’il représente Une arracheuse de pommes de terre (1885, Anvers), c’est le monde et le travail paysan qui est représenté, mais bien une représentation-type d’une catégorie de personnes. Ainsi, lorsqu’il représente Une arracheuse de pommes de terre (1885, Anvers), c’est le monde et le travail paysan qui est représenté. Cette salle permet de découvrir ensemble de portraits réalisés à la peinture à l’huile et faisant partie de son programme d’étude. Il est dès lors intéressant de confronter ses exemples à l’huile avec les dessins rencontrés dans les salles précédentes.

L’exposition se poursuit avec les études de dessin des chaumières et leurs pendants peints dans la salle suivante, ainsi que les diverses études dessinées et peintes du monde des tisserands, sujet qui passionne également le peintre.  L’exposition se termine sur les copies et copies interprétées, toujours dans l’optique de montrer la formation artistique de Van Gogh qui s’exerce à la copie sur base de lithographie. La présentation de la lithographie du modèle, du dessin et de la peinture que Van Gogh en a fait permet de capter la patte de l’artiste et sa manière peindre et de voir les choses.

15850785786_8ab6e674db_z

La naissance d’un artiste propose en définitive une approche originale et méconnue, avec une scénographie épurée et efficace. Les visiteurs peuvent s’aider du guide de visite donnant plus de détails sur les oeuvres et étant conçu de manière très pratique. Les plus petits pourront s’amuser à la fin de la visite à colorier La chambre à ?, reproduite grandeur nature. Malgré l’affluence, une bonne gestion du flux des visiteurs et des groupes permet de profiter pleinement de l’exposition, comme si nous étions seuls dans certaines salles.

Une expo à ne pas manquer.

Plus d’infos:
Exposition jusqu’au 17 mai 2015
Site web: http://www.mons2015.eu/fr/van-gogh-au-borinage

Déborah Lo Mauro
A propos Déborah Lo Mauro 221 Articles
Journaliste

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.