Une heure de tranquillité de Patrice Leconte

une heure de tranquillite affiche

Une heure de tranquillité

de Patrice Leconte

Comédie

Avec Christian Clavier, Carole Bouquet, Valérie Bonneton, Rossy de Palma, Stéphane de Groodt

Sorti le 31 décembre 2014

Lorsque Michel trouve un album de jazz qu’il cherchait depuis des années, il n’a qu’une envie, passer une heure de tranquillité pour l’écouter. Seulement, ce même jour, tout son entourage semble s’être donné le mot pour l’en empêcher : sa femme et son amante qui cherche désespérément à lui parler, son fils qui héberge une famille de sans papier à l’étage, un ouvrier maladroit qui fait des travaux dans la pièce d’à côté, la femme de ménage qui vient nettoyer, et ainsi de suite. Michel parviendra-t-il à écouter son album en paix ?

Tiré de la pièce de théâtre écrite par Florian Zeller qui reprend ici le scénario, Une heure de tranquillité quitte trop vite le registre de la comédie gentille et agréable pour arriver dans celui de l’absurde et de l’invraisemblable. Ce qui pourrait fonctionner au théâtre ne tient pas la route au cinéma. L’histoire devient tirée par les cheveux, et malheureusement, aucun des acteurs ne permet de remonter le dénivelé du film. Avec Christian Clavier dans le rôle de Michel et Carole Bouquet dans celui de sa femme, nous avons droit à un duo cohérent. De même que Rossy De Palma n’est pas mal dans le personnage de la femme de ménage et ses quelques répliques sont plutôt drôles. Cependant, pour ce qui est des autres acteurs, cela devient très, très difficile à regarder tant cela sonne faux.

Une heure de tranquillité est une comédie française qui n’améliore en rien le genre. Il semblerait que la comédie en France correspond à faire des gaffes, ou que pleins de gaffes nous arrivent. Et c’est ce qui arrive constamment à Michel qui pourtant aimerait juste passer une heure à profiter d’un disque qu’il vient de dénicher aux puces. Le film repose entièrement sur le principe des gaffes. Ça devait être drôle, mais on sourit à peine tant le trait pousse dans l’exagération. Par ailleurs, le film ne reposant que sur cela, nous perdons presque patience : n’a-t-il pas juste envie de sortir de chez lui pour aller écouter son disque ailleurs ? Et bien non. Et justement ce jour-là, c’est le jour des vérités. Mais rien pourtant n’émeut Michel, ou ne lui fait abandonner son objectif auquel il s’accroche corps et âme : écouter son album.

Pour tous ces différents éléments, il sera difficile au spectateur de prendre part au récit, à moins de faire abstraction des multiples incongruités. Alors peut-être, passera-t-il une bonne après-midi… En bref, Une heure de tranquillité est un film plutôt agréable, mais pas vraiment transcendant. Patrice Leconte, avec une filmographie épatante d’une trentaine de films à son actif, nous avait habitué à mieux.

Aurore Wouters
A propos Aurore Wouters 15 Articles
Journaliste du Suricate Magazine

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.