The Gift : Edgerton nous offre un thriller pas comme les autres

the gift poster

The Gift

de Joel Edgerton

Drame, Thriller

Avec Jason Bateman, Rebecca Hall, Joel Edgerton

Sorti le 18 novembre 2015

Robyn et Simon forment un couple modèle à la recherche d’un nouveau départ et s’installent dans une maison moderne des hauteurs de la Californie. Dès leur arrivée, Simon rencontre par hasard Gordon, un ancien camarade de classe, très enthousiaste à l’idée de le retrouver. Gordon va doucement s’inviter dans leur vie, d’abord par des attentions, des cadeaux puis par une présence de plus en plus imposante et inquiétante.

Joel Edgerton signe ici son premier long-métrage dans un genre difficile qu’il manie adroitement : celui du thriller psychologique, dont les producteurs sont des habitués du genre puisqu’on leur doit American Nightmare, Insidious et Sinister.

Cet acteur australien qui s’est d’abord fait connaître sur les planches puis au cinéma, notamment dans The Warrior et Gatsby Le Magnifique, n’en est pas à son premier scénario puisqu’il a co-écrit avec son frère The Square en 2008.

En plus d’avoir écrit le scénario de The Gift et réalisé le film, Joel Edgerton s’est donné un des rôles principaux, celui de Gordon, personnage touchant malgré lui, au passé trouble et à la coiffure improbable.

Gordon n’inspire pas confiance à Simon, qui préfère d’ailleurs l’appeler par son surnom de l’époque « Gordo The Weirdo » (Gordon le bizarre). On comprend rapidement que leur relation n’était pas des plus amicales à l’école et Robyn découvre alors une facette de la personnalité de son mari qu’elle ignorait. Jason Bateman excelle dans un rôle qu’on ne lui connaissait pas, celui d’un tyran manipulateur et égocentrique qui se retrouvera manipulé lui-même jusqu’à ne plus savoir distinguer le vrai du faux.

C’est ici que repose toute l’originalité du scénario : le héros typique devient le méchant et le méchant suscite de l’empathie. Dans une interview, Edgerton s’explique : « J’ai toujours pensé que c’était la voie facile de faire du héros une personne brillante moralement et de faire du méchant quelqu’un de très noir et de nerveux. Il faut chercher la lumière dans le noir et l’obscurité dans la lumière en terme de personnages. »

The Gift dépasse le schéma du thriller classique pour s’engager hors des sentiers battus grâce aux personnages qui évoluent et qui nous mènent là où nous ne les attendions pas. Ce film c’est avant tout l’histoire d’un couple, de ses apparences, de ses croyances et de ses mensonges. Qui doit-on croire ?

Alexandra Le Seigneur
A propos Alexandra Le Seigneur 12 Articles
Journaliste du Suricate Magazine

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.