The Driftless Area, histoire immobile

the-driftless-area-dvdpng

The Driftless Area

de Zachary Sluser

Drame

Avec Anton Yelchin, Zooey Deschanel, Frank Langella, John Hawkes

Sorti en DVD en septembre 2016

A la mort de ses parents, Pierre revient dans sa ville natale. Mais à peine installé, le jeune homme va se retrouver coincé entre la mystérieuse Stella et un criminel instable.

Découvert dans le format court, Zachary Sluser se lance avec The Driftless Area dans l’univers du long. Un premier long métrage pour le moins ambitieux, puisque son casting est composé d’une poignée d’acteurs de renom comme Zooey Deschanel, Frank Langella, John Hawkes ou encore le regretté Anton Yelchin. Ajoutez à cela une histoire directement adaptée du best-seller éponyme de Tom Drury (La contrée immobile), et vous obtenez tous les éléments d’un succès cinématographique. C’est sans compter sur le fait que le roman de Tom Drury est tout sauf transposable en l’état.

De fait, en voulant probablement travailler de manière scolaire, le réalisateur québécois a omis de faire du roman noir de Drury un divertissement. Dès l’entame du film, on sent tout le respect de celui-ci pour l’auteur, tant les premiers plans se confondent à s’y méprendre avec les premières pages du bouquin. Ce manque de perspective provoque alors un vide où le spectateur s’engouffre pour ne plus jamais en sortir. Des situations rocambolesques aux dialogues apathiques, tous les ingrédients sont réunis pour que le cinéphile se concentre davantage sur les paysages que sur l’histoire de nos protagonistes, au passage peu intelligible et totalement absurde. Le film dérive alors vers le contemplatif, exercice de style dont les maîtres se comptent sur les doigts d’une paire de mains. Et force est de constater que Zachary Sluser n’en fait pas partie.

Bref, rien ne transpire de cette contrée immobile, si ce ne sont l’ennui et l’informe. Un film sorti en direct-to-dvd sans réel intérêt.

 

Matthieu Matthys
A propos Matthieu Matthys 786 Articles
Directeur de publication - responsable cinéma et littérature du Suricate Magazine.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.