Strictly Criminal, un vrai film de gangters

strictly criminal dvd

Strictly Criminal (Black Mass)

de Scott Cooper

Policier, Thriller

Avec Johnny Depp, Joel Edgerton, Benedict Cumberbatch

Sorti en DVD/Blu-Ray le 30 mars 2016

Adapté de l’histoire vraie de James J. Bulger, Black Mass (Strictly Criminal) relate l’ascension sanglante de celui qui fût, dans la seconde moitié du XXème siècle, l’un des plus grands artisans du crime à Boston.

Membre actif de la mafia irlandaise aux Etats-Unis, James « Whitey » Bulger fût longuement incarcéré dans les premières années de sa vie d’adulte. Des cellules du pénitencier d’Atlanta aux barreaux de l’île d’Alcatraz, Jimmy – comme le surnommait ses amis – va connaître une descente aux enfers, en grande partie due au projet MK-Ultra de la CIA visant à injecter des substances psychotropes et autres à des détenus volontaires. Ce programme aurait contribué à faire de Bulger, goinfré de LSD, un homme libre au bord de la folie. Cet état marginal, couplé à un caractère versatile, vont faire de lui un caïd redouté, tant par les criminels que par la police et vont lui permettre de régner sur le crime organisé de sa ville.

Strictly Criminal fait partie de ces films noirs, à l’ambiance tendue et au rythme lent. Il fait également partie de ces films qui marquent de leurs empreintes le monde du polar dans son ensemble, à l’instar de la réalisation de Martin Scorsese Les Infiltrés (dont le personnage principal est directement inspiré du fameux James J. Bulger). Nul doute que les gangsters font vibrer le cinéphile, le font fantasmer en quelque sorte. Raison pour laquelle les studios rivalisent de génie et sortent, en règle générale, des films de bonne facture.

Mais contrairement à ses prédécesseurs, le film de Scott Cooper est davantage axé sur l’ambiguité des rapports pègre/police que sur le crime en lui-même. De fait, le scénario du film se contente de relater les faits et d’installer ses protagonistes sur un échiquier invisible. Loin de glorifier l’acte criminel comme bon nombre d’autres productions du même acabit, Strictly Criminal reste en surface pour mieux laisser le public se faire une opinion sur son sujet. Ici, le meurtre n’est que prétexte à complexifier un peu plus les rapports humains et professionnels.

De plus, on ne peut que constater l’envie du cinéaste à contextualiser une relation fraternelle difficile, voire improbable. C’était le cas dans Les Brasiers de la colère avec les frères Baze (incarnés par Christian Bale et Casey Affleck), c’est encore perceptible ici avec les frères Bulger (incarnés par Johnny Depp et Benedict Cumberbatch). Même si cette dualité est à chaque fois secondaire à l’histoire, elle sert constamment sa cause et en demeure donc incontournable.

En résumé, Black Mass (Strictly Criminal) est une prouesse scénaristique de haut vol. Même si nous regretterons des maquillages aussi grossiers qu’inutiles, la mise en abîme de ses personnages est diablement bien retranscrite et fait passer aux amateurs de film policier, un très bon moment de cinéma.

Matthieu Matthys
A propos Matthieu Matthys 780 Articles
Omniscient avorté, avide de nouveautés et en recherche perpétuelle du pourquoi du comment, je suis fondateur, directeur de publication et responsable cinéma du Suricate Magazine.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.