Stranger Things ne sera pas une série interminable

Depuis le 15 juillet, les nostalgiques d’une époque révolue – les années 80 – se sont rués sur la nouvelle série fantastique de Netflix, Stranger Things. Il faut dire qu’en jouant avec les codes du genre et en truffant leurs huit épisodes de clins d’oeil croustillants au cinéma de John Carpenter, Steven Spielberg ou Stephen King, les frères Ross et Matt Duffer ont visé juste. Car, si l’intrigue n’est pas des plus exceptionnelles, c’est bien dans son univers, teinté d’un mysticisme devenu culte, que Stranger Things trouve sa force. Ce succès de grande ampleur auprès des adulescents et autres amateurs de science-fiction old school pose évidemment la question d’une suite.

À cette interrogation, les deux créateurs de la série ont répondu positivement. Dans cette optique, les frères sont revenus sur le sujet en début de semaine dans les colonnes de Collider : « Si une saison 2 se confirme (Ndlr : Netflix n’a pas encore fait connaître sa décision), celle-ci pourrait durer huit, neuf ou onze épisodes, le format Netflix pouvant supporter n’importe quelle longueur ». Une seconde saison bien embarquée qui verrait le maintien de nombreux personnages, comme le soulignait Matt Duffer : « Nous souhaitons introduire de nouveaux personnages, mais ceux-ci s’intègreront dans le groupe. Nous sommes tombés amoureux des enfants et de leurs interprètes, donc nous voulons les garder ». Néanmoins, à la question de savoir si la série serait extensible à souhait, les deux frères ont botté en touche : « Nous ne le savons pas encore. Nous sommes très prudents sur ce sujet. Nous voulons terminer sur une bonne note. {…} Il est difficile d’imaginer une série de sept ou huit saisons. À un certain moment, cela en deviendrait ridicule. Et Netflix est d’accord avec ça. Indépendamment du succès de la série, ils (Ndlr : les producteurs) veulent que ça se termine quand l’histoire en sentira le besoin ».

Matthieu Matthys
A propos Matthieu Matthys 794 Articles
Directeur de publication - responsable cinéma et littérature du Suricate Magazine.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.