Steve Hackett – Genesis Revisited Live At Hammersmith

Depuis un peu plus d’un an , Steve Hackett ne chôme vraiment pas . Après avoir sorti fin 2012 un deuxième album de reprises de Genesis , groupe avec qui il s’était fait connaître dans les années 70, il était ensuite reparti en tournée durant 2013 . Au programme de celle-ci, un show exclusivement composé de reprises de chansons de La Compagnie Créole, vous vous en seriez doutés.

Plus sérieusement, cette tournée fut acclamée par la presse et ravit les fans à travers le monde, votre serviteur y compris . Il faut dire que entre un Phil Collins à la retraite , un Peter Gabriel s’éloignant de plus en plus musicalement de sa période Genesis, tout comme Rutheford et Banks d’ailleurs, Steve Hackett est le dernier de la bande à faire vivre l’esprit du groupe.

L’album live que je vais vous présenter est donc la suite logique de ce succès, et va permettre aux auditeurs de redécouvrir d’une manière encore différente les classiques de Genesis  » période Steve Hackett »

Autant le dire tout de suite, ce live est en tout points une véritable réussite, un régal pour les amateurs de rock progressif.

Dés les premières notes de Watcher of The Skies, on est agréablement surpris par la netteté du son et dieu sait que ce n’est pas le cas sur bon nombre d’albums live. Cet élément est encore plus important étant donné que Steve Hackett s’est entourré de très bons musiciens et qu’il aurait donc été fort dommageable de ne pas pouvoir en profiter.

En parlant de bons musiciens, Steve Hackett lui même manie parfaitement son instrument fétiche durant tous le concert. Ce n’est pas pour rien qu’il est considéré comme un des maîtres de la six cordes. A titre personnel, et je serai sans doute critiqué par de nombreux purristes, je trouve d’ailleurs que son jeu et le son qu’il arrive à sortir de son instrument actuellement sont beaucoup plus intéressants et agréables maintenant que lorsqu’il officiait dans Genesis.

Nad Sylvan remplit quant à lui très bien son rôle au chant. Le jeune homme possède un timbre de voix assez proche de Peter Gabriel sans être pour autant un simple immitateur vocal de celui-ci. Il n’est pas seul à donner de la voix sur cet album , plusieurs invités faisant leur apparition à différents moments. Parmis ceux-ci , je retiendrai tout particulièrement la prestation d’Amanda Lehman sur le sublime Shadow of The Hierophant.

J’en viens en ce qui constitue pour moi le gros point fort de ce live. Déjà sur ses deux Genesis Revisited, Steve Hackett avait accompli un superbe boulot en réinterprétant à sa manière de très bonne manière les classiques du groupe.

Et bien, sur ce live, le virtuose a réussi à apporter encore plus à certains morceaux , créant en quelque sorte une troisième interprétation de ceux-ci. Moi qui pensait entendre une simple adaptation live des Genesis Revisited, j’avoue avoir été fort surpris et enchanté à l’écoute de cet album.

Les moments forts sont légions , mais je citerai à titre personnel mes deux petits « chouchous » que sont The Musical Box et Supper’s Ready , ainsi que le tonitruant Dancing With The Moonlight Knight. Pour la séquence émotion, l’ami Steve m’a rappelé au bon souvenir du sublime Estrangled.

Genesis Revisited Live at Hammersmith est donc indispensable pour tout fan de Genesis et de rock progressif en général.

Pour terminer, sachez que Steve Hackett entamera une seconde tournée consacrée à Genesis en 2014 et repassera à l’Ancienne Belgique le 16 mai.

Julien Sterckx
A propos Julien Sterckx 125 Articles
Mais tu dis Que le bonheur est irréductible Et je dis Et il dit Que ton espoir n´est pas si désespéré A condition d´analyser Que l´absolu ne doit pas être Annihiler Par l´illusoire précarité De nos amours Destitué(e)s Et vice et versa

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.