Soviet Suprem : Marx Attack

A quelques jours du Balkan Trafik, c’est un menu de propagande à la suprême de Soviet que l’on vous propose. En effet, avec Marx attack, c’est de la culture de l’Europe de l’Est, franchement décalée, déjantée, complétement loufoque (oserais-je dire à l’Ouest ?) que l’on vous sert à haute dose sur une jolie nappe à motifs de marteau croisant la faucille.

Après L’international sorti en 2014, John Lenine et Sylvester Staline et leur alter ego chanteurs et musiciens remettent les couverts de leur propagande bolchévique à un niveau intersidéral. Toujours le même amour de la Russie poussé à l’extrême, avec des odes et des hymnes a capella à Vladimir d’une telle ferveur qu’on en viendrait presque à se demander à quels montants les membres du groupe sont sponsorisés par le régime. Le marxisme et le communisme ne sont pas en reste à faire battre les cœurs, rouges bien sûr, et à tenter d’abattre les ennemis des prolétaires, à savoir, par exemple, le capitalisme musical, comme dans Radio Activity. Des paroles à vocation critique mais surtout ludique, scandées avec beaucoup de dérision, façon rap, sur des airs du Balkan.

De l’ambition d’expansion spatiale proclamée par le jeu de mot du titre du CD, l’on retrouve ici des sons plus électro. Alors oui, pour qu’un mouvement survive, il doit pouvoir s’adapter à son époque, mais si un groupe peut nous pardonner d’être nostalgique des sonorités plus franchement authentiquement balkaniques de leur premier album, c’est bien celui qui chercher à faire revivre l’URSS d’antan.

Il n’en reste pas moins que ce second album offre, des paroles aux costumes, un univers écarlate qui ne manquera pas de vous éclabousser. On vous conseille avec ferveur d’y adhérer, pour faire perdurer le mouvement, camarade, et parce que son fanatisme assumé et l’esprit bolchévique sont beaux à voir, surtout en concert. Alors, parce que c’est délirant, dément, plus corsé que la vodka, on vous attend au Brussel Summer Festival pour assister à la plus fun des réunions du parti animées par nos compatriotes préférés où prendront leur véritable ampleur les Russian Kiss, Tsar War et autres titres très sympathiques de cet album.

Pour suivre l’aventure Soviet Suprem : http://www.sovietsuprem.com/

Nassima Cherke
A propos Nassima Cherke 42 Articles
Journaliste du Suricate Magazine