Soft Metal Vampire – tome 1

Scénario et dessin : Iroki Endo
Éditions : Casterman
Sortie : 13 février 2019
Genre : manga, seinen

Casterman a débuté en février la publication du manga Soft Metal Vampire de Hiroki Endo, déjà connu pour la série Eden, une des fresques de science-fiction les plus ambitieuses de la bande dessinée japonaise. Il nous revient pour une nouvelle série en 6 tomes, remplie d’action, d’humour… et de chimie.

Cette série d’anticipation nous plonge dans un futur proche où l’humanité a été asservie par des vampires, ces derniers ayant la faculté de manipuler les éléments chimiques et contrôlant la planète Terre comme une grande réserve de nourriture. Mais tout va changer lorsqu’ils réaliseront qu’ils ne sont pas les seuls à pouvoir contrôler les éléments : Miika Itsuki, une lycéenne de 16 ans peut contrôler l’argent. Commence alors une chasse à l’homme pour éliminer ce nouveau prédateur.

Pas le temps de respirer, le cahier de charges de l’auteur semble avoir été de placer le plus d’action possible dès les premières pages. Le récit est donc extrêmement rythmé, les combats se suivent à un rythme soutenu et chaque nouveau personnage propose de nouvelles façons de détruire la moitié du décor. Le tout est agrémenté d’une bonne dose d’humour, assez lourd, mais qui s’accorde avec le public de ce genre de manga (seinen – manga destiné à un public adulte).

L’originalité du manga vient du fait que les différents protagonistes manipulent les éléments chimiques pour combattre, ce qui donne des passes d’armes à coup d’éléments du tableau de Mendeleïev et des dialogues que certains étudiants en chimie aimeraient retrouver dans leurs laboratoires. D’autre part, les vampires imaginés par Hiroki Endo, loin du visuel et des codes médiévaux et gothiques habituels, sont plus proches des androïdes que l’on retrouve dans l’imaginaire des mangas d’anticipation japonais comme Ghost in the shell  ou Akira.

Par contre, l’auteur laisse les lecteurs sur leur faim quant au contexte qui entoure cette aventure. Seule la lecture du synopsis en 4ème de couverture nous en apprend un peu plus sur l’univers de la série.

Au final, Soft Metal Vampire est un manga qui se lit d’une traite et qui ravira les amateurs de fantastique et d’action. Il contient des idées intéressantes, qui, nous l’espérons, seront développées dans les prochains tomes.

Vincent Penninckx
A propos Vincent Penninckx 49 Articles
Journaliste du Suricate Magazine