Retour gagnant pour AqME

Plus en forme et déterminé que jamais, voici que revient AqME avec un huitième album éponyme qui va vous fracasser les tympans.

On se souvient de Dévisager Dieu, le dernier album en date sorti en 2014. Le groupe faisait là un retour triomphant avec un nouveau chanteur nommé Vincent Peignart-Mancini qui avait remplacer Thomas Thirrion sur la tournée précédente.

 

 

Si la tâche s’avérait difficile tant la marque de l’ancien chanteur était forte (l’un des grands points forts d’AqME étant ces paroles qui abordaient les problèmes de la vie d’une manière très authentique), on avait tout de même constaté que Vincent avait visé juste en parlant de thèmes parfois tabous sur ce disque (comme par exemple cette relation « amour-haine » que deux frères peuvent entretenir).

Mais si la chance du débutant sourit parfois, il était bien plus contraignant de refaire un second disque aussi qualitatif. Et je suis prêt à parier que beaucoup de mauvaises langues attendaient ce disque au  tournant, pensant que ce nouvel opus mettrait sans doute en évidence le fait que – comme certains le disaient sur les réseaux sociaux – ce Vincent ne ferait pas long feu et que les gens se lasseraient de lui.

Preuve en est une fois de plus que les détracteurs avaient tort. Certes, Vincent n’est pas Thomas, et c’est très bien comme ça !

 

 

Car depuis ce changement, AqME semble avoir vraiment mûri. C’est d’autant plus vrai depuis l’arrivée de Julien Henning et son jeu de guitare très pertinent. Ici encore, il oscille entre riffs puissants et mélodies mélancoliques.

Ce disque est donc, une fois de plus, un album qui peut s’écouter de diverses façons. On y trouve l’énergie et le groove d’Etienne Sarthou, la basse vrombissante de Charlotte (qui fait son grand retour après être devenue maman), les hurlements de Vincent et enfin, les diverses couches de guitares que Julien tapisse en fond.

Et cette richesse est  vraiment quelque chose de très appréciable sur un album de ce genre.

Ce disque confirme tout le bien que l’on pensait de ce groupe qui, malgré les coups durs, a traversé les années sans jamais renoncer.

Notez que cette fois, il y a une très belle collaboration sur la chanson Rien ne nous arrêtera avec  Reuno de Lofofora. Ce duo avec Vincent ramène quelque chose de pertinent et beaucoup de fans apprécieront certainement ce morceau plein de conviction.

 

 

Avec ce disque, AqME revient en force et fait un beau pied de nez à ceux qui ne croyaient plus en eux. On les sent remontés à bloc et prêts à en découdre sur scène. Ne les manquez pas !

Note : 8/10

 

Pour plus d’infos sur l’actualité du groupe, rendez-vous sur leur site en cliquant ici.

 

Christophe Pauly
A propos Christophe Pauly 484 Articles
Journaliste et photographe du Suricate Magazine