Renaissances, bon thriller futuriste

IH7A3470.CR2

renaissances affiche

Renaissances

de Tarsem Singh

Science-Fiction, Thriller

Avec Ryan Reynolds, Ben Kingsley, Natalie Martinez

Sorti le 29 juillet 2015

Damian, un homme fortuné âgé de 65 ans n’a plus que quelques mois à vivre avant que le cancer ne le condamne. Décidé à ne pas laisser la mort l’emporter, Damian fait appel à un laboratoire très secret qui, en échange d’une somme exorbitante, transfert votre conscience dans un corps jeune et en bonne santé. Alors que cette nouvelle apparence permet à Damian de profiter à nouveau de la vie, il va découvrir la véritable identité de son nouveau corps et les secrets du laboratoire Phoenix.

Tarsem Singh, connu du grand public pour la réalisation de Blanche-Neige (une version plutôt médiocre où Julia Roberts incarne la méchante reine), s’impose ici avec un genre tout à fait différent, celui du thriller futuriste.

Le réalisateur indien s’entoure d’une bonne brochette d’acteurs d’horizons différents. Sir Ben Kingsley qu’on ne présente plus n’est malheureusement présent que dans la première partie du film (puisque sa conscience sera transférée dans le corps de Ryan Reynolds, vous suivez toujours ?), mais incarne à la perfection ce milliardaire blasé par la vie, en froid avec sa fille et avec à peu près toute personne excepté son meilleur ami.

Avec un scénario qui sort de l’ordinaire, Tarsem Singh s’attaque tout de même à un thème on ne peut plus classique et inspiré de la veine littéraire romantique : la lutte contre le cycle mortel de la vie. C’est une sorte de pacte avec le Diable que Damian signe en payant la société Phoenix. Sauf qu’ici le Docteur Albright, interprété avec finesse par Matthew Goode, va transférer sa conscience et non son âme. Damien, à l’image de Faust, se voit offrir une seconde vie tournée vers les plaisirs sensibles, mais à quel prix ?

L’intrigue assez poussée tient en haleine jusqu’à la fin, alimentée par de nombreux retournements de situation, certains d’ailleurs légèrement tirés par les cheveux.

Croisement entre Looper et Le Portrait de Dorian Gray, ce thriller parvient à attiser notre curiosité et à capter notre attention, notamment grâce à quelques scènes d’actions bien amenées par Ryan Reynolds.

Alexandra Le Seigneur
A propos Alexandra Le Seigneur 12 Articles
Journaliste du Suricate Magazine

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.