Peinture de Sienne : Ars narrandi dans l’Europe Gothique au BOZAR

Dans le cadre de sa programmation consacrée à l’Italie (Focus On Italy) le BOZAR présente l’exposition Peinture de Sienne : Ars narrandi dans l’Europe Gothique. A voir jusqu’au 18 janvier prochain.

Sienne aux 14 et 15ème siècles était l’une des villes d’Europe la plus artistique, marchande et illustre. C’est grâce à sa situation géographique que les échanges commerciaux et intellectuels y ont tant fleuris. Sienne était en effet nichée sur l’une des grandes artères de communication du Moyen-Age : la Via Francigena, itinéraire de pèlerinage menant jusqu’à Rome. Ce sont donc autant de pèlerins, d’artistes, de commerçants et de souverains qui s’y échangeaient leurs connaissances.
En outre, les artistes siennois étaient réputés pour leur savoir-faire et leur raffinement dans la peinture. Ils ont d’ailleurs commencé à poinçonner leurs tableaux de feuilles d’or lorsque les commanditaires les plus fortunés d’Europe se sont intéressés à leur travail.

Influencés par l’art byzantin, les peintres siennois s’en sont pourtant détachés petit à petit pour développer leur propre langage pictural. Là où dans la tradition byzantine, les personnages divins étaient représentés de manière statiques, ils prenaient des traits beaucoup plus humains et manifestaient leurs sentiments dans la récente peinture de Sienne. Voilà pourquoi on parle d’Ars narrandi : l’art narratif. Cela se réfère à la capacité qu’avait la peinture de Sienne de « raconter », de « narrer » les épisodes connus de la Bible, entre autres.

L’exposition, avec une soixantaine d’œuvres provenant principalement de la Pinacothèque Nationale de Sienne mais aussi de certains musées français, contribue à célébrer le semestre italien de la Présidence du Conseil de l’Union Européenne.

Les toiles sont regroupées par thèmes dont l’un des principaux est la Vierge Marie, sainte patronne de Sienne. En parcourant les différentes salles, on découvre comment sa représentation picturale a évoluée au fil du temps. D’icône archaïque, Marie devient une mère avec des gestes plus fluides et des expressions plus douces.

Ars Narrandi dans l’Europe Gothique est une très belle exposition qui mêle l’Art à l’Histoire et nous plonge au cœur d’une époque extrêmement prospère.

la vierge a l'enfant en majesté entourée de deux anges

La Vierge à l’enfant en majesté entourée de deux angles, Dietisalvi di Speme

Mathilde Schmit
A propos Mathilde Schmit 35 Articles
Journaliste

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.