Neill Blomkamp annonce un « RoboCop Returns » violent et interdit aux enfants

Trente ans après sa sortie, RoboCop de Paul Verhoeven n’a en rien perdu de sa superbe. Nombreux sont les fans à encore espérer revoir le justicier Alex Murphy en découdre avec la pègre. Si le deuxième et le troisième volets avaient quelque peu déçu, tout comme le remake de 2014 signé José Padilha, Neill Blomkamp est en passe de renouer avec l’histoire originelle en proposant une suite directe au film de 1987.

Pour ce faire, le réalisateur sud-africain (District 9, Elysium, Chappie) va reprendre le scénario laissé à l’abandon par Edward Neumeier et Michael Miner, les scénaristes du premier opus de la franchise. Un script actuellement réécrit par Justin Rhodes, également à la plume du prochain Terminator et du très attendu Masters of the Universe avec Musclor et Skeletor.

Evidemment, pour garder la puissance satirique du film des années 80 (la ville de Détroit ayant, par exemple, été choisie comme symbole du déclin du rêve américain), RoboCop Returns devra user d’ingéniosité, même si selon plusieurs médias, la politique du président Donald Trump est une source inépuisable d’idées pour ce genre de production.

Quoiqu’il en soit, Neill Blomkamp a confirmé via les réseaux sociaux que son film sera bien R-Rated – soit interdit aux mineurs de moins de 17 ans non accompagnés – et violent.

Toutefois, il ne faudra pas attendre la sortie du film à court terme, puisque le cinéaste est actuellement occupé par Greenland, son survival post-apocalyptique avec Chris Evans prévu pour fin 2019, au plus tôt.

Matthieu Matthys
A propos Matthieu Matthys 746 Articles
Omniscient avorté, avide de nouveautés et en recherche perpétuelle du pourquoi du comment, je suis fondateur, directeur de publication et responsable cinéma du Suricate Magazine.