Mots d’excuse de Marc Rivière au Théâtre Michel

mots d'excuse theatre michel affiche

D’après le livre de Patrice Romain

Mise en scène : Marc Rivière avec Isabelle de Botton, Chrystelle Labaude, Marc Rivière, Julien Cafaro, Pierre-Arnaud Juin et Geoffroy Thiebaut

Actuellement au Théâtre Michel (Paris 8ème)

Le Théâtre Michel à Paris vous convie jusqu’au 19 avril à un festival de bons mots rédigés par des parents à l’attention d’enseignants. Ce spectacle humoristique, adapté d’un livre à succès de Patrice Romain, Mots d’excuse, les parents écrivent aux enseignants, nous livre, non seulement, une compilation jubilatoire de petits billets authentiques mais nous offre aussi une photographie multicolore de milieux sociaux à travers la galerie de parents, d’une diversité extrême, représentée sur les planches.

Sur scène, cinq conteurs incarnent avec brio une centaine de personnages : des bobos, des beaufs, des gauchos, des aristos, des fachos, des dépassés, des impertinents, des débordés, des naïfs… Tous différents et pourtant tous prompts à excuser les incartades de leurs rejetons avec parfois plein de bon sens mais aussi souvent, il faut bien l’avouer, avec un bonne dose de mauvaise foi.

La mise en scène de Marc Rivière (comédien bien connu du petit écran et metteur en scène) est rythmée par des notes de guitare et se compose de plusieurs tableaux. Divers sujets sont passés au crible comme les poux, les retards, les repas scolaires et les résultats. Mais il est aussi question de menaces à peine voilées, de remarques impertinentes voire irrévérencieuses. Signe des temps oblige, la pièce représente les relations parents-enfants actuelles et interroge la nouvelle place du professeur dans la société.

On donne une très bonne note d’interprétation aux comédiens (Isabelle De Botton, Pierre-Arnaud Juin, Chrystelle Labaude, Julien Cafaro, Geoffroy Thiebaut et Marc Rivière) qui réussissent à créer divers personnages à partir de quelques accessoires et d’infimes détails, et qui parviennent également à donner malicieusement corps à tous ces correspondants anonymes.

On peut dire que cette pièce drolatique réussit un sans faute. Par la diversité de tons, ce cortège de petits mots ne manquera pas de séduire un large public. Le livre de Patrice Romain passe, quant à lui, l’épreuve de la scène avec mention. Mots d’excuse est un petit moment de détente comme peut l’être une récréation !

Marie-Laure Soetaert
A propos Marie-Laure Soetaert 122 Articles
Journaliste du Suricate Magazine

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.