Le Meurtre d’O’Doul Bridge de Florent Marotta


auteur : Florent Marotta
édition: Taurnada
sortie: septembre 2017
genre: polar

Après un terrible événement qui détruisit sa famille, Michael Ballanger décide de refaire sa vie à San Francisco. Là-bas, on le surnomme le French coach. En effet, Michael a quitté la France pour devenir une vedette de la radio en animant une émission dans laquelle il met en avant ses talents de coaching pour les auditeurs afin de les aider à surmonter leurs tracas quotidiens. Devenu un spécialiste en la matière, il se taille une jolie réputation en un rien de temps et son cabinet ne désemplit pas. Bref, la nouvelle vie du French coach semble bien plus agréable que celle qu’il a abandonnée en France. Mais la roue va tourner pour Michael. Son dernier client est sauvagement assassiné et contre toute attente, Michael va se retrouver mêlé contre son gré à cette affaire, car quelques instants avant de se faire exécuter, ce fameux client l’a appelé sur son portable.

La police va donc très rapidement remonter vers lui et Michael va faire la connaissance d’un enquêteur totalement incompétent, à savoir l’inspecteur Larkin. Avide de justice, le French coach va alors commencer sa propre enquête pour découvrir qui sont les auteurs de ce crime odieux. Mais ses plans sont contrecarrés par la venue inattendue de sa fille qu’il n’a plus revue depuis son départ de France. Ce passé qu’il essayait d’enfouir ressurgit alors violemment avec son lot de cauchemars et de problèmes en tous genres, et il va devoir y faire face.

Florent Marotta nous plonge ici dans un récit pour le moins particulier. En effet, on est en plein thriller avec son lot de personnages tous plus atypiques les uns que les autres. Un melting-pot qui ressemble d’ailleurs bien à celui que l’on trouve à San Francisco. Mais ce roman n’est pas qu’un thriller, c’est aussi un roman qui traite beaucoup de psychologie. Chaque personnage a une palette d’émotions qui lui est propre et on imagine aisément l’apparence de chacun avec la subtilité dont fait preuve l’auteur pour décrire la personnalité des personnages. Ainsi, on devine le rustre bonhomme qu’est cet inspecteur en charge de l’enquête et qui représente à lui seul, l’incompétence parfois voulue d’un système corrompu et du sale flic qui classe une affaire plus rapidement qu’il ne dégaine son arme. On se rend vite compte que, même si une affaire ne nécessite pas toujours les cellules grises d’Hercule Poirot, le coupable n’est pas toujours facile à punir dans un monde où seul l’argent est roi.

Le Meurtre d’O’Doul Bridge est un roman assez atypique dans le genre, plongeant le lecteur dans un thriller qui est aussi une critique de la société moderne. Un livre très réussi qu’on lit avec délectation et qui nous surprend autant qu’il nous séduit.

Commentaires

commentaires

Christophe Pauly
A propos Christophe Pauly 479 Articles
Responsable Musique du Suricate Magazine