Madonna (alias Lorenzo Lamas) : Rebel Heart

La sortie d’un nouvel album de la reine de la Pop est toujours un événement. Pourtant, ces dernières années, on ne peut pas dire que Madonna ait sorti les meilleurs disques de sa carrière. Mais malgré cette baisse de qualité artistique, son public lui reste fidèle. Il faut dire que plus qu’une chanteuse, Madonna est une véritable icone que rien ni personne ne semble pouvoir bousculer.

Rebel Heart, son 13 eme album studio, vient tout juste de sortir ce 6 mars. Une partie des titres, 6 pour être exact, ne sont plus vraiment une grande première puisque déjà disponible sur iTunes depuis décembre 2014. Le nombre de titres disponibles varie fort d’une version à l’autre de l’album. La version normale de l’album en contient 14 , mais comptez pas moins de 23 titres pour la version super Deluxe, un record pour l’artiste !

Une question qui mérite d’être posée avant de passer à la chronique musicale proprement dite de l’album est celle du sens de son titre. Madonna a expliqué lors de multiples interviews que deux thèmes distincts sur deux facettes de sa personnalité s’affrontent sur ce CD : son côté rebello-frondeur  et son coté romantique. La chanteuse a d’ailleurs hésité à réaliser un double album avec ces deux cotés distincts, ce qui ne s’est finalement pas fait. Le titre Rebel Heart reflète bien cette dualité.

Malheureusement, ce côté rebelle que l’on a apprécié il y a des années chez Madonna, on le retrouve beaucoup moins dans la musique de Rebel Heart. En effet, l’album est rempli de titres (Bitch I’m Madonna, S.E.X, Devil Pray) et de paroles visant sans doute à remuer ou choquer l’auditeur. Mais ces « belles » paroles sont complètement en décalage avec la musique proposée sur cet opus. Comment se prétendre rebelle quand on chante sur un ensemble de sonorités  électroniques assez formatées et téléphonées ?

Ok, Madonna suit son temps avec ce genre de sonorités électro-pop très actuelles, mais suivre gentiment la mode de son temps, est-ce vraiment ça être une rebelle ? Même la présence de Mike Tyson ou de Nas sur Veni Vidi Vici remonte à peine le niveau de « rebelle attitude ». Et puis Madonna, dans sa façon de chanter reste sage, beaucoup trop sage, voir même ennuyante  à certains moments.

Attention, Rebel Heart n’est pas non plus une catastrophe musicalement parlant. On sent comme d’habitude le travail de l’imposante équipe dont Madonna s’est entourée pour cet album. Mais franchement, nous on préférait quand ses titres possédaient une véritable mélodie et n’étaient pas juste un enchainement de sonorités diverses. Ces mélodies , on les retrouve tout de même sur l’un ou l’autre titre, comme les très sympathiques Devil Pray et Ghosttown

Autre mauvais point, la production est trop faiblarde, et les passages taillés pour le dance floor manquent cruellement de punch, un comble ! Certains moments sont même carrément ringards (on a presque ri sur Bitch I’m Madonna, c’est vous dire). Nous on veut bien que Madonna se la joue rebelle, mais on préfère quand elle défie Marine Lepen que quand elle se la joue ado rebelle (je me jette dans la piscine toute habillée, bouhou je suis vilaine).

Rebel Heart se vendra certainement très bien. Chacun se retrouvera sur l’un ou l’autre des différent titres selon sa sensibilité. Il faut le reconnaitre, l’album n’est pas mauvais et assez agréable à pas mal de moments. Mais on attendait que Madonna en fasse plus, beaucoup plus et c’est ce qui justifie notre  sévérité dans cette chronique.

L’heure de la retraite n’a donc pas encore sonné pour la chanteuse, mais on espère plus de créativité pour son très probable futur album.

 

Julien Sterckx
A propos Julien Sterckx 125 Articles
Mais tu dis Que le bonheur est irréductible Et je dis Et il dit Que ton espoir n´est pas si désespéré A condition d´analyser Que l´absolu ne doit pas être Annihiler Par l´illusoire précarité De nos amours Destitué(e)s Et vice et versa

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.