Live By Night, l’habit ne fait pas le bandit

© 2016 WARNER BROS. ENTERTAINMENT INC. ALL RIGHTS RESERVED.

Live By Night

de Ben Affleck

Thriller, Action, Policier

Avec Ben Affleck, Zoe Saldana, Elle Fanning

Sorti le 18 janvier 2017

Deuxième adaption d’un roman de Dennis Lehane depuis Gone Baby Gone (2007), Live By Night est aussi le quatrième film dirigé par Ben Affleck. Dans ce long-métrage qui mêle suspense, action, amour et costumes, nous suivons les traces d’un hors-la-loi à l’époque de la prohibition.

Après la Première Guerre mondiale, Joe Coughlin regagne Boston où, grâce à la prohibition, l’alcool illégal coule à flot et rapporte gros. Bien décidé à ne plus obéir à aucun ordre, sa vie se résume à dormir le jour et à commettre des larcins la nuit. Suite à un braquage qui tourne mal, il passe par la case prison et, une fois sorti, décide de vivre sa vie pleinement en s’installant à la tête de la mafia de Tampa (Floride). Mais les conflits d’intérêts, les vengeances et le racisme sont autant de menaces qui grondent. Joe pourra-t-il continuer impunément à ignorer les règles et les codes d’honneur ? Est-il assez cruel pour être un chef ou n’est-il qu’un petit bandit en costume ?

Live By Night est un bon divertissement de facture classique. Il est porté par des ingrédients testés et approuvés : de l’action, de l’amour, des répliques humoristiques, des fusillades et des voitures – beaucoup de voitures – et de l’intrigue. Celle-ci se déroule pendant près de deux heures et suit Joe Coughlin dans plusieurs étapes de sa carrière, d’abord à Boston et puis à Tampa. Le fait que la seconde partie du film se déroule dans le sud change des éternels brouilles de gangs dans le Nord américain. Cela permet de montrer, sans aller plus loin, le cloisonnement raciste de l’époque qui devient un levier d’action en lui-même.

Rôle principal, Ben Affleck garde la plupart du temps la mâchoire serrée sous ses chapeaux. C’est tolérable dans un film de mafieux, mais cela a ses limites. Alors que le personnage de Coughlin était censé, selon Lehane, être un mélange de perfidie et de modestie, Affleck parvient juste à donner l’impression que Joe est un gentil gars dans un milieu immoral. L’ensemble des personnages sont peu fouillés et servent un rôle bien précis dans l’intrigue : la femme aimée, le père intransigeant, le partner in crime sympa mais pas fute-fute, etc. L’exception est l’histoire dans l’histoire du commissaire Figgis (Chris Cooper) et de sa fille, Loretta Figgis (Elle Fanning) : ils s’avèrent être des personnages plus touchants et plus profonds que le reste des protagonistes.

Live By Night ne laissera certes pas un souvenir impérissable, mais il vous fera passer un bon moment et sans doute verser une petite larme.

Elodie Mertz
A propos Elodie Mertz 115 Articles
Journaliste du Suricate Magazine