Liège expose ses chef-d’œuvre à la Boverie

Détail du tableau "Après-midi à Amsterdam" de Rik Wouters (Musee des Beaux Arts Ville de Liège)
Après-midi à Amsterdam © Rik Wouters © Musee des Beaux Arts Ville de Liège

Le 21 décembre 2018, La Boverie inaugure une nouvelle exposition dédiée aux œuvres-phares de la collection du musée des Beaux-Arts de Liège. Une plongée dans l’histoire de l’art, de la Renaissance au XXe siècle, qui fait la part belle aux peintres et sculpteurs belges.

L’exposition Liège. Chefs d’œuvre de La Boverie offre un aperçu de la richesse des collections du Musée des Beaux-Arts de Liège. Après plusieurs expositions thématiques comme Viva Roma !, les responsables du musée ont souhaité offrir une exposition plus classique et éclectique en sélectionnant près de 250 peintures, sculptures, dessins et gravures considérés comme exceptionnels parmi les milliers d’œuvres en réserve. Une première depuis la réouverture du musée en 2016.

Un parcours chronologique… mais pas que

Dans la galerie principale, les « chefs d’œuvre » se découvrent de manière globalement chronologique, de la Renaissance aux mouvements d’avant-garde du XXe siècle. La progression est rapide pour la période antérieure au XIXe siècle, avec toutefois quelques belles pièces comme les quatre tableaux représentant les Femmes vertueuses de Lombard Lambert (XVIe siècle) et le double portrait (Portrait d’homme et Portrait de femme) de Gérard Douffet (XVIIe siècle).

Lambert Lombard, David et Abigaïl, série des « Femmes vertueuses », vers 1548, Liège, Musée de l'art wallon. © KIK-IRPA, Bruxelles
Lambert Lombard, David et Abigaïl, série des « Femmes vertueuses », vers 1548, Liège, Musée de l’art wallon. © KIK-IRPA, Bruxelles

Néoclassicisme, romantisme, impressionnisme, fauvisme, surréalisme, art abstrait… tous les grands courants des XIXe et XXe siècle sont représentés, avec à chaque fois un mélange d’artistes belges (voire liégeois) et internationaux, y compris de grands noms comme Monet, Picasso, Chagall, ou encore Monory. Ce dialogue entre artistes belges et internationaux, et entre mouvements artistiques, est illustré par la confrontation parfois insolite entre deux œuvres. C’est le cas dès l’entrée de l’exposition où l’œuvre luministe d’Emile Claus représentant un vieux jardinier aux traits usés par le travail en extérieur côtoie un tableau tout aussi massif représentant Napoléon Bonaparte en habit de Premier consul (Ingres, 1803).

Emile Claus, Le vieux jardinier, vers 1886 @Ville de Liège
Emile Claus, Le vieux jardinier, vers 1886 @Ville de Liège

Un contact direct avec les œuvres

Au niveau inférieur du bâtiment, plusieurs regroupements thématiques sont effectués. On y trouve par exemple des gravures et des planches de bande dessinées, mais aussi avec des coups de projecteurs sur quelques artistes comme Rik Wouters, James Ensor ou encore Pol Bury. Les sculptures mobiles de ce dernier offrent un peu de dynamisme à ce parcours sinon relativement statique.

Pas d’écrans tactiles, d’audioguide ou de réalité augmentée : la scénographie est minimaliste, avec très peu de textes explicatifs hormis pour les « trésors » de la collection. La meilleure façon de profiter de Liège. Chefs d’œuvre est donc de picorer au fil du parcours en fonction de ses envies. Les visiteurs avides d’explications opteront pour une visite guidée ou pour le catalogue de l’exposition. Cet ouvrage de 300 pages, en vente au prix de 24 euros, contient 160 illustrations commentées. Le guide du visiteur coûte quant à lui 1 euro et constitue un bon résumé des grandes étapes du parcours de la galerie principale.

La Mise au tombeau, 1953 © Paul Delvaux © Sabam 2018
La Mise au tombeau, 1953 © Paul Delvaux © Sabam 2018

Autre possibilité pour découvrir l’exposition : participer aux soirées afterwork. Un jeudi par mois, une visite thématique est ainsi proposée de 19h à 21h. Divers conférences et concerts sont également prévus de décembre à août. Le programme complet des activités pour adultes et scolaires sera prochainement disponible sur le site de la Boverie.

Bon à savoir pour les amoureux de Picasso : À partir 11 janvier, la Famille Soler sera de nouveau exposée dans le cadre de l’exposition. Un retour attendu après un prêt de près de cinq mois auprès du Musée d’Orsay à Paris.

Infos pratiques

  • Où ? Musée de La Boverie, 3 Parc de la Boverie, 4020 Liège, Belgique.
  • Quand ? Du mardi au dimanche de 10h à 18h, du 21 décembre 2018 à 18 août 2019. Ouvert du mardi au dimanche de 10h à 18h.
  • Combien ? 10 EUR au tarif plein. Tarifs réduits disponibles. Gratuit pour les moins de 26 ans et le dimanche 6 janvier 2019.
Soraya Belghazi
A propos Soraya Belghazi 77 Articles
Journaliste - Responsable Arts/Expos/Musées du Suricate Magazine