L’Hôpital Notre-Dame à la Rose d’Elise Bocquet, Pierre Brimbert, Raphaël Debruyn

L'Hôpital Notre-Dame à la Rose

auteurs : Elise Bocquet, Pierre Brimbert, Raphaël Debruyn,…
édition : Wapica
sortie : juin 2015
genre : Histoire/Histoire de l’art

A l’occasion de l’exposition qui a lieu à l’Hôpital Notre-Dame à la Rose du 14 juin 2015 au 31 mars 2016, deux ouvrages sont édités par la maison d’édition Wapica (WA pour Wallonie et PICA pour unité de mesure topographique) qui s’occupe du patrimoine de la Wallonie picarde et de l’Eurométropole Lille-Kortrijk-Tournai. Ce qui nous permet de découvrir cette édition-asbl qui édite de magnifiques ouvrages pourvus de très beaux clichés et d’explications très détaillées et bien documentées. Une très belle découverte.

L’Hôpital Notre-Dame à la Rose avec un luxe de photographies d’une belle qualité d’exécution notamment dans la profusion des gros plans de détails, met à l’honneur ce monument inestimable du patrimoine de la Wallonie picarde. Cet ouvrage regroupe toutes les informations et documents, fruit d’une longue recherche pour reconstituer la vie dans les hôpitaux et les hospices dédiés aux pauvres malades du Moyen Âge à nos jours. Rédigé par une brochette de spécialistes tels qu’historiens de l’art, conservateurs, romaniste, professeur ou encore historiens qui remettent en perspective, dans un bel ancrage historique, ce qui, à la base « n’est qu’un » acte de charité chrétienne. Mais celui-ci va également de pair avec l’essor des villes qui engendre une explosion démographique, ce qui permet la propagation des maladies notamment à cause des conditions d’hygiène déplorables qui ont finalement rendu indispensable la construction de telles infrastructures par de riches bienfaiteurs, très généreux mais surtout soucieux du salut de leur âme.

L’Hôpital Notre-Dame à la Rose est un ouvrage très complet qui nous renseigne sur la pensée médiévale, nous présente les règles qui régissaient la vie des hospitalières de l’Hôpital Notre-Dame à la Rose, passe en revue le développement des villes et l’essor des bâtiments hospitaliers dont l’architecture particulière deviendra un courant architectural en soi. Pour illustrer ce propos plusieurs liens sont faits avec d’autres centres hospitaliers tels que Sint-Janshospitaal Brugge, l’Hôtel-Dieu de Beaune. Durant le Moyen Âge , la piété n’était pas juste un concept lointain, la religion faisait partie intégrante de la vie et il n’est pas étonnant suivant ce contexte que ce soit des religieuses qui aient initié l’art de s’occuper de leur prochain, les ancêtres de nos infirmières. Il était donc normal de leur consacrer une partie de ce très volumineux recueil historique : les sœurs hospitalières nous sont présentées depuis les origines de la fondation de l’Hôpital Notre-Dame à la Rose, on nous explique leur ordre et leur hiérarchie, la structure de leur communauté, leurs tâches jusqu’à leurs uniformes et leur mobilier.

L’art de soigner est également mis en exergue avec l’explication de certains remèdes tels que le thériaque et l’Helkiase (remède miraculeux qui se révéla être un poison car fabriqué à base de plomb). Tous les éléments se rapportant aux hôpitaux et à leur histoire, mais aussi l’art de cette époque (essentiellement religieux), des tableaux jusqu’aux reliquaires offerts à ces établissements par leurs riches donateurs. On termine le volume par le compte rendu de la réhabilitation du lieu et sa demande pour le faire valoir comme un monument inscrit au patrimoine mondial de l’humanité par l’UNESCO.

C’est un livre exceptionnel sur un des fleurons des monuments historiques de la Wallonie picarde, un témoin exceptionnel aux origines de la médecine hospitalière qui relate tout un pan de notre Histoire. Un bel hommage à ces femmes et ces hommes dévoués au service des plus faibles.

Daphné Troniseck
A propos Daphné Troniseck 246 Articles
Journaliste du Suricate Magazine

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.