Les vieux Fourneaux 2 : Bonny and Pierrot

les vieux fourneaux bonny and pierrot

scénario : Wilfrid Lupano
dessin : Paul Cauuet
éditions : Dargaud
sortie : 24 octobre 2014
genre : Humour

Si vous aussi vous attendiez impatiemment la suite des aventures des trois vieux fourneaux et de la belle Sophie, eh bien vous voilà servis ! Les trois retraités et la jeune marionnettiste opèrent un retour à la hauteur de nos espérances. Et si la lecture du second tome, intitulé Bonny and Pierrot, nous charme avec la même intensité que le premier volet, il se défend bien de dévoiler tous les mystères qui entourent l’histoire de nos héros… Hé oui, ça veut dire qu’il faudra encore se montrer patient avant d’être tout à fait rassasié !

Mais avant toute chose, commençons par remettre les pendules à l’heure. Le premier volume laissait l’intrigue en suspens au moment où le riche Garan-Servier, qui a complètement perdu la boule, confond la belle Sophie avec sa grand-mère, et décide de lui léguer une fortune juste pour voir ses héritiers rager. Celle-ci, qui ne sait comment utiliser un tel trésor, n’ose en parler à personne.

Petit bond dans le temps. Sophie a accouché et nos trois petits vieux ont réintégré leur existence de tous les jours. Place à la suite de l’histoire, suite qui mettra à l’honneur le personnage de Pierrot. Pierrot est un vieil excentrique féru d’anarchisme qui occupe ses vieux jours à saboter le système avec l’aide d’un collectif de retraités baptisé Ni yeux ni maître. Un beau jour, ce dernier reçoit un étrange colis rempli de billets de banque de la part d’une certaine Ann Bonny. Avec ce colis, c’est tout le passé de Pierrot lui remonte en pleine poire. Ses nerfs supportent difficilement le choc. Vous devinez bien sûr d’où vient cet argent, mais lui n’en a pas la moindre idée, et voilà nos compères embarqués dans une nouvelle aventure.

Bonny and Pierrot exploite le même procédé narratif que le volume précédent, en alternant péripéties et flash-back, histoire de nous apporter les éclaircissements nécessaires à la bonne compréhension de l’intrigue et des personnages. Les dessins sont tout à fait à la hauteur des dialogues, aussi, les lecteurs ayant apprécié le début de la série ne pourront qu’apprécier cette suite ! Quant aux autres, il est encore temps de sauter dans le train en marche. La dernière fois, c’était le passé d’Antoine qui était à l’honneur, aujourd’hui, place à Pierrot, à quand le tour de Mimile ? Espérons que ce soit pour le troisième opus de la série !

Ivan Sculier
A propos Ivan Sculier 67 Articles
Journaliste du Suricate Magazine

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.