Les vacances du petit Nicolas

les vacances du petit nicolas affiche

Les vacances du petit Nicolas

de Laurent Tirard

Comédie, Famille

Avec Valérie Lemercier, Kad Merad, Dominique Lavanant, Mathéo Boisselier, François-Xavier Demaison

Sorti le 9 juillet 2014

Critique :

Direction la mer, Hôtel Beau-Rivage pour le Petit Nicolas; après une année scolaire bien chargée, place maintenant aux « grandes vacances » d’été ! Au menu, châteaux de sable, coquillages et crustacés, bêtises à gogo et souvenirs inoubliables en compagnie de ses parents et de sa grand-mère.

Sur la plage, le petit garçon se fait un tas de copains : il y a Blaise, le fils des patrons de l’Hôtel; Fructueux, qui mange tout et n’importe quoi. Djodjo le londonien qui parle avec son petit accent. Crépin qui pleure tout le temps et enfin Côme, celui qui sait toujours tout mieux que les autres.

Il y a aussi une drôle de petite fille, Isabelle, qui le regarde tout le temps avec des grands yeux hypnotiques; ça fait un peu peur et en plus, Nicolas est persuadé que ses parents veulent le marier de force à cette gamine.

Ainsi, les quiproquos et les bêtisent commencent à jalonner les vacances au bord de la mer mais quoi qu’il en soit, ce seront des vacances mémorables.

C’est d’après le roman illustré de Goscinny et Sempé paru en 1962 que cette comédie a été tournée; on y retrouve une pléiade d’acteurs dont le registre dans le genre « comédie » est bien connu. Kad Merad, et Valérie Lemercier rempilent dans le rôle des parents quatre ans après le film Le petit Nicolas tandis que Dominique Lavanant campe la grand-mère de Nicolas. François-Xavier Demaison et Bouli Lanners complètent la distribution, fidèles à eux-même.

Même si les personnages se sont émancipés des auteurs de la bande dessinée, le cadre des années 60 est bien rendu par le film : les voitures de l’époque, les meubles design, papier peints à fleurs et style vestimentaire sont la toile de fond de ce long métrage.
On y redécouvre donc avec bonheur et nostalgie toute l’ambiance très particulière des sixties marquées par tant de bouleversements.

Quelques bonnes séquences qui font rire ou sourire mais pas mal de clichés et de scènes convenues dans ce film sans surprise qui reste malgré tout un divertissement agréable à voir en famille avec des jeunes enfants.

Inès Bourgeois
A propos Inès Bourgeois 37 Articles
Journaliste du Suricate Magazine

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.