Les Saisons, les menaces qui pèsent sur les animaux

Tournage Galatée films - Les Saisons - Réalisation Jacques PERRIN et Jacques CLUZAUD. Séquence Bisons sous la neige - Haut Thorenc

les saisons poster

Les Saisons

de Jacques Perrin et Jacques Cluzaud

Documentaire

Sorti le 27 janvier 2016

Après avoir parcouru le ciel avec Le Peuple migrateur et les fonds marins avec Océans, le duo de documentaristes, Jacques Perrin et Jacques Cluzaud, explore l’Europe sauvage à travers l’évolution des saisons et des climats.

Tout commence à la période glaciaire, il y a plus de 15.000 ans. Bisons, harfangs des neiges et élans se côtoient dans des conditions hostiles. Ils résistent au froid glacial sur un territoire vaste où il y a encore très peu de traces des hommes. Au fil du temps, le soleil se fait imperceptiblement plus présent. Quelques degrés de plus et tout est bouleversé. La glace finit par céder. D’immenses forêts traversent l’Europe et attirent de nombreux animaux sauvages. La ronde des saisons fait son apparition et accompagne le cycle de vie des animaux.

Comme à son habitude, le réalisateur Jacques Perrin promène son regard sur le monde à travers le prisme des animaux. Il les suit au gré des changements climatiques dans une Europe sous l’influence croissante des hommes. Son empathie pour la faune sauvage ne s’accompagne pas pour autant de discours moralisateur ni de ton alarmant. En guise de baromètre de ce que nous faisons vivre à la terre et aux différentes formes du vivant, Perrin et son confrère Cluzaud tentent de provoquer une prise de conscience par l’image. La caméra filme le versant animal pour susciter l’émotion et saisir au passage un regard, une attitude du monde animal face à la menace que représentent les hommes.

Le documentaire est rythmé par des images de toute beauté réalisées par des techniciens hors pair qui ont travaillé avec des engins porteurs de caméras. Tantôt, la caméra fait de l’accrobranche avec un écureuil, tantôt, elle saisit au plus près un vol de grues cendrées. Cette beauté de la forme (attaque d’une meute de loups, nourrissage de petits, course-poursuite d’animaux, naissance d’un faon….) fait écho à un discours légitime qui remet en question l’action de l’homme sur la biodiversité. Un montage habile évoque, en quelques images, l’impact de la déforestation et de l’agriculture intensive sur les animaux.

Le film Les saisons n’est toutefois pas un chant d’adieu à l’écrin d’un temps passé mais un appel à une réconciliation avec nos voisins de la planète. Au lendemain de la COP21, c’est un documentaire nécessaire et accessible aux jeunes qui joue la carte de l’émerveillement et de l’écologie pour atteindre nos consciences.

Marie-Laure Soetaert
A propos Marie-Laure Soetaert 128 Articles
Journaliste du Suricate Magazine

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.