Les concerts à ne pas manquer au Brussels Summer Festival 2018

Alors que les vacances scolaires sont déjà bien entamées, nombreux sont celles et ceux à se chercher des occupations extérieures aux quatre coins de la capitale pour profiter du beau temps. Coup de chance, ces quatre mots-clés associés – plein air, occupation, beau temps et capitale – débouchent inexorablement sur un résultat convaincant : le Brussels Summer Festival 2018.

De fait, l’incontournable rendez-vous musical du centre de Bruxelles est de retour pour une dix-septième édition qui, au regard de son line-up, paraît bien plus alléchante que les précédentes. Un constat positif à mettre directement en parallèle avec la mutation d’envergure voulue par les organisateurs cette année : le festival durera 5 jours au lieu de 10 auparavant. De quoi densifier l’offre, privilégier la qualité à la quantité et surtout, éviter un démarrage parfois trop timide sur des scènes mineures.

Toutefois, que les insatiables se rassurent car, même si le festival ne dure plus que cinq jours, ce ne sont pas moins de treize concerts par soirée qui seront programmés. De quoi vous faire grésiller les tympans jusqu’à été prochain.

Entre découvertes musicales, formations montantes, groupes confirmés et multiplicité des genres, les mélomanes ou simples curieux devront choisir. De notre côté, on a déjà fait un tri et on a ressorti quelques perles à ne rater sous aucun prétexte.

Soviet Suprem (14 août à 20h45 à l’Orange Stage)

Alors que l’Ethias Stage de la Place des Palais n’ouvrira les hostilités que le lendemain, les stakhanovistes du festival bruxellois pourront déjà sauter les pieds joints sur le Mont des Arts avec une programmation incroyable et pleine d’auto-dérision. Et qui de mieux que le duo John Lenine (Thomas Feterman de La Caravane passe) et Sylvester Staline, accompagné de DJ Croute Chef, pour débrider l’assistance. De fait, leur groupe Soviet Suprem semble avoir franchi un palier depuis la sortie de Marx Attack, son second album à la gloire du bolchevisme, de la Sainte Mère Russie et de ce cher Vladimir. Un moment déjanté en perspective qu’on vous conseille de vivre avant le goulag.

Conseil : arrivez vers 19h15, histoire d’aller crier Salop(e) en coeur avec Therapie Taxi. Ça met en jambe avant de faire tourner les Soviets !

Shaka Ponk (15 août à 22h30 à l’Ethias Stage)

Il faut bien l’avouer, nous étions un peu restés bloqués sur leur album The Geeks and the Jerkin’ Socks sorti… en 2011. Mais rien qu’à l’idée de se dire que le The MonkAdelic Tour passera par le BSF nous fait croire que ce concert sera d’ores et déjà l’un des plus beaux de l’édition. Les organisateurs nous l’ont promis : ce show sera celui du futur, survitaminé et agrémenté d’images de synthèse en parfaite harmonie avec le rock sauvage proposé par le groupe. On a hâte !

Conseil : arrivez ici aussi un peu plus tôt pour faire un tour à Lambé avec Matmatah.

Orelsan (16 août à 22h30 à l’Ethias Stage)

En octobre dernier, le petit Aurélien sort La Fête est finie, son troisième album très attendu par les fans (et c’est un euphémisme). Un disque de diamant et trois Victoires de la musique plus tard, Orelsan est devenu plus qu’un rappeur, c’est un admirable conteur, celui qui narre le temps qui passe et les vicissitudes de la vie. Toutefois, on espère pour lui que la fête sera bien au rendez-vous sur la Place des Palais le mois prochain.

Conseil : les t-shirts « t’offre quoi à la Saint-Valentin ? » peuvent être mal perçus.

Jasper Steverlinck (17 août à 20H45 à l’Orange Stage)

Presque inconnu dans le sud de la Belgique, Jasper Steverlinck est pourtant devenu une valeur sûre de la scène néerlandophone au fil des années. Une voix pure, des plages lyriques et romantiques, quoi de mieux pour faire connaissance avec cet homme venu du Nord ! Lui qui est souvent comparé à Jeff Buckley ou Freddie Mercury devrait faire chavirer les coeurs.

Conseil : ne venez pas avec votre dictionnaire Néerlandais-Français, l’intéressé chante en anglais.

Thirty Seconds to Mars (18 août à 22h30 à l’Ethias Stage)

« Non, je ne veux pas que le BSF se termine ! C’était trop court !… Oh mais c’est Jared Leto sur scène !?… Mais c’est THIRTY SECONDS TO MARS ! » seront probablement les paroles de votre voisin un peu borderline lorsque qu’Arsenal aura ponctué sa dernière chanson le samedi. Et oui, les frères Leto seront de passage au BSF pour nous jouer les morceaux rock de leur dernier album America, sorti en avril dernier.

Le Monolithe Tour est actuellement en Europe et ravit les fans partout où il passe. Nul doute dès lors qu’il ponctuera de bien belle manière cette dix-septième édition.

Conseil : prenez bien soin de vos places car Thirty Seconds to Mars ne reviendra pas en Belgique de sitôt.

Plus d’infos sur le line-up et les réservations sur le site du BSF (www.bsf.be)

Matthieu Matthys
A propos Matthieu Matthys 746 Articles
Omniscient avorté, avide de nouveautés et en recherche perpétuelle du pourquoi du comment, je suis fondateur, directeur de publication et responsable cinéma du Suricate Magazine.