Le Ministère des sentiments blessés : fantasque, bizarre et énergétique

titre : Le Ministère des sentiments blessés
auteur : Altaf Tyrewala
éditeur : Actes Sud
collection : Lettres indiennes
sortie : 1er novembre 2018
genre : chronique poétique

Originaire de Mumbai et installé à Dallas, Altaf Tyrewala partage son imaginaire loufoque dans Le Ministère des sentiments blessés. Livre-poème inclassable qui nous emporte avec énergie dans un Mumbai en effervescence.

Altaf Tyrewala semble porter un regard moqueur aussi bien sur l’Inde, son pays d’origine que sur les Etats-Unis, son pays d’adoption. En réel citoyen du monde, à travers le ministère des sentiments blessés, il fait rejaillir sa culture internationale et son ressenti sur à peu près tout, de Mumbai, aux affres de la partition, à la vie de bureau en passant par le 11 septembre 2001, l’amour déçu et les attentes face à la migration.

Avec des lignes punchy qui en disent long sur sa vision de la vie, tel que « Au bout de dix ans en Amérique, ton Camus intérieur est devenu un pauvre diable diabétique ».

L’écriture est trépidante et frénétique au reflet de Mumbai, ville monstre et néanmoins magnétique. Cette courte chronique poétique et impudique, qui aborde mille sujets, lui fait sa fête et nous laisse parfois pantois.

On ose parier que ce qui sous-tend ce Ministère des sentiments blessés est finalement quelque chose de très humain. Une nouvelle façon de voir la vie les yeux bien ouverts à la quarantaine. Finis les illusions de la jeunesse et les rêves de grandeur. Il n’y a que cette vie et l’heure du bilan a sonné.

Myriam Watson
A propos Myriam Watson 15 Articles
Journaliste du Suricate Magazine