La French de Cédric Jimenez

la french affiche

La French

de Cédric Jimenez

Drame

Avec Jean Dujardin, Gilles Lellouche, Céline Sallette, Mélanie Doutey, Benoît Magimel

Sorti le 3 décembre 2014

De la fin des années 60 au début des années 70, 80% de l’héroïne consommée aux États-Unis provenait de France et plus particulièrement de Marseille et sa région. Les États-Unis ont alors réagi, pris les choses en mains et, avec la collaboration de la France ont mis fin à ce qui fut appelé la French Connection.

Le film de William Friedkin French Connection a été un succès très mérité. Pas moins de 5 Oscars ont récompensé le film qui relatait la traque des policiers sur le territoire américain et dans lequel on retrouvait le trio Gene Hackman, Fernando Rey et Roy Scheider. En 1975, une suite appelée French Connection II, nous emmenait alors en France où nous retrouvions Gene Hackman (Popeye!) aidé de deux policiers français, Bernard Fresson et Philippe Léotard.

La French se propose de nous relater cette lutte mais vue du côté français. Et le regard sera celui du juge nouvellement nommé à Marseille : le juge Pierre Michel. Celui-ci est en effet nommé juge du grand banditisme et quitte Metz avec femme et enfants. Il décide de s’attaquer à la French Connection. N’écoutant aucune mise en garde, le juge Michel part seul en croisade contre Gaëtan Zampa, figure emblématique du milieu et parrain intouchable. Mais il va rapidement comprendre que, pour obtenir des résultats, il doit changer ses méthodes. Voilà pour le synopsis… retour donc à Marseille pour cette histoire de drogue vue côté french !

Un film policier français qui ferait aussi bien … que les Américains ne l’ont fait ? Et bien oui ! Le scénario s’est inspiré de faits réels. L’intrigue est bien menée, le style est nerveux, la caméra bouge, le rythme est haletant. Le seul petit bémol, mais vraiment petit, concernerait peut-être la petite cassure de rythme causée par les aléas du couple Dujardin – Céline Sallette. Mais on ne va pas bouder son plaisir. Dujardin est très très convainquant dans ce rôle sérieux de juge limite border line quant aux menées qu’il entreprend pour lutter contre le grand banditisme. Jean Dujardin a du coffre, de la carrure et le rôle lui va comme un gant… Dujardin… le Belmondo des années 2015 ?

Les autres acteurs ne déméritent pas, que du contraire. Gilles Lellouche est plus que convainquant dans le rôle du méchant, et son tandem avec Dujardin est remarquable. L’épouse du méchant est incarnée par une Mélanie Doutey toujours aussi fraiche et pimpante et dans le rôle du fou inquiétant nous retrouvons Benoit Magimel. Bref, un régal. Avec un budget de près de 23 millions d’euros, le réalisateur a fait fort. Tout est soigné : décors, reconstitutions et tournages sur lieux réels contribuent à faire de ce film une belle réussite. À noter la participation de la RTBF, concrétisée par quelques jours de tournage en Belgique : Charleroi et Bruxelles. Quant à la présence d’acteurs belges, dommage que ce soit la portion congrue. En regardant bien vous découvrirez Cathy Immelen et Eric Godon.

La French ? Sans doute pas étonnant, sûrement détonant, certainement haletant !

Philippe Chapelle
A propos Philippe Chapelle 26 Articles
Journaliste du Suricate Magazine