Je suis à toi de David Lambert

je suis a toi affiche

Je suis à toi

de David Lambert

Drame

Avec Nahuel Perez Biscayart, Jean-Michel Balthazar, Monia Chokri, Achille Ridolfi

Sorti le 26 novembre 2014

Lucas (Nahuel Perez Biscayart), jeune prostitué argentin, est prêt à tout pour sortir de la misère de Buenos Aires. Sur internet, il rencontre Henry (Jean-Michel Balthazar), un boulanger belge plus âgé que lui, qui a un gros problème avec son physique et qui souffre de solitude. Afin de sortir Lucas de la pauvreté, celui-ci lui propose de venir habiter chez lui, dans son petit village de Wallonie, en échange d’un peu d’affection.

Leur relation va cependant devenir complexe et dévier vers une forme de dépendance et de soumission, car en plus d’assouvir les désirs sexuels et amoureux d’Henry, Lucas doit travailler comme bénévole dans sa boulangerie. C’est alors que le jeune argentin y rencontre la charmante vendeuse Audrey (Monia Chokri), veuve et mère d’un petit garçon. Sans le savoir, celle-ci redonnera progressivement de l’autonomie à Lucas qui s’éprendra de cette femme abîmée par la vie et essayera de construire avec elle une relation sentimentale différente de celles qu’il ait pu connaitre jusqu’à présent.

Après Hors les Murs, le réalisateur belge David Lambert revient sur le grand écran avec ce second long-métrage évoquant un sujet sérieux : la prostitution et ses conséquences sur l’être humain. Sélectionné en compétition au Festival International de Karlovy Vary, Je suis à toi est un drame intime qui met en scène le chemin périlleux à parcourir pour atteindre l’épanouissement affectif. À travers cette œuvre, le réalisateur réussit à illustrer avec brillance la fragilité et l’incertitude des différents personnages qui, petit à petit, se découvrent réellement. Lucas, devenu un objet dont tous les rapports d’amour, de plaisir et de joie sont faussés, arrivera à retrouver sa sexualité et à s’éloigner de l’univers de la prostitution. Henry quittera en quelque sorte une dépendance affective et partira à la recherche d’un alter-ego tandis qu’Audrey se détachera un peu de son deuil pour tenter de s’ouvrir de nouveau à l’amour.

Je suis à toi sont donc des mots que chacun des personnages pourrait à un moment donné prononcer au cours de ce film qui reflète avant tout la constante recherche d’une appartenance affective et le prix que l’on serait prêt à payer pour être aimé.

Aurélie Parisi
A propos Aurélie Parisi 13 Articles
Journaliste du Suricate Magazine

1 Rétrolien / Ping

  1. David Lambert et Jean-Michel Balthazar en interview • Le Suricate Magazine

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.