Ivian Tirtiaux s’envole et nous embarque avec lui

Ivan Tirtiaux est un troubadour des temps modernes. Accompagné d’instruments à cordes, ses chansons quasi acoustiques semblent sorties d’un autre temps sur son nouvel album L’envol.

Charlatan est un titre doux et harmonieux, les paroles glissent sur la mélodie et nous transporte directement dans le style d’Ivan Tirtiaux. Sa voix atypique se mêle efficace à la mélodie et la porte jusqu’au bout du morceau. Je me brûle les ailes est uniquement quant à elle accompagnée d’une délicate mélodie au bonjo, guitare folklorique et d’un harmonium pour les sonorités principales. Sur cette mélodie atypique vient se greffer tout doucement la voix tout aussi particulière de l’artiste. Le tout nous embarque dans un autre univers.

Présage a une mélodie légèrement envoûtante, où se mêle la voix du chanteur à cette mélodie qui semble sortie d’ailleurs. Tout en douceur, la musique coule dans nos oreilles. Sur Tourneville, le son y est tout aussi folklorique et doux, sur lequel Ivan Tirtiaux vient susurrer tout naturellement ses paroles. Ce morceau emballe et emporte l’auditeur dans un autre univers. La marche du soleil s’enrichit pour sa part positivement de tons plus colorés et latins. La mélodie y semble plus latino et jazzy à la fois. Tout en respectant le style doux propre à l’artiste, ce titre nous embarque aux quatre coins du monde jusqu’à titiller des sonorités orientales.

Pourquoi remettre à demain  est un habile rappel du style de Sanseverino pour les textes, la voix et la mélodie. La ressemblance vocale y est frappante et un duo des artistes pourrait être détonnant. Sans faire de pâle copie de déjà vu, Ivan Tirtiaux se crée un univers bien particulier, via ses mélodies et son timbre de voix plus que personnels.

Ta tristesse parle de l’installation de la tristesse dans notre quotidien de manière anonyme. Dans le même style que les autres morceaux de l’album, le début de ce titre rappelle Charlatan ou Présage. Le refrain vient par la suite s’orner de couleurs plus latines et rythmées, comme pour la marche du soleil.

Un album tout en douceur et suavité, qui permet de découvrir cet artiste à la voix atypique et au charme fou.

 

Déborah Lo Mauro
A propos Déborah Lo Mauro 221 Articles
Journaliste

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.