Il était une fois un 45 tours : Genesis – The Knife

Tell me my life is about to begin

Tell me that I Am a hero

Lorsque l’album Trespass sortit en 1970,  les membres de Genesis n’étaient pas encore considérés comme des héros loin de là. Le groupe, qui venait d’opérer un changement radical en adoptant un style plus progressif (qui ferait leur succès des années plus tard), était totalement ignoré ou descendu par la presse musicale.

Malgré ses évidentes qualités musicales, l’album fit un flop un peu partout sauf… en Belgique ou il atteignit la première place des Charts. Il faut dire que le groupe avait choisi notre plat pays pour donner ses premiers concerts en dehors de leur Grande-Bretagne natale et avait véritablement conquit le public belge.

The Knife est la sixième et dernière piste de Trespass. Elle se démarque à plus d’un titre du reste de l’œuvre de Genesis à cette époque. Peter Gabriel indiqua s’être inspiré musicalement par le superbe Rondo du groupe The Nice, et lyriquement par un ouvrage de … Gandhi.

 

Ce morceau, le plus long que le groupe avait enregistré jusqu’à ce moment-là, était également le plus violent musicalement et lyriquement parlant. Les parties de batterie et de guitares renforçaient cette impression guerrière contrastant résolument avec le reste de l’œuvre du groupe, plus poétique et plus posée. Cette différence ne déplut absolument pas aux fans du groupe, qui sont encore nombreux aujourd’hui a citer ce morceau comme l’un de leur préféré dans la discographie fournie de Genesis.

Le 45 tours qui sortit en mai 1971 sur le célèbre label Charisma,  ne connut pas non plus un grand succès commercial. Etant donné la durée importante du morceau ( 8 minutes 57 ), il fut découpé en deux parties, une par face du 45 tours.  Deux versions différentes sortirent, une en Angleterre bien entendu et l’autre en Allemagne, avec deux pochettes différentes, mais reprenant toutes les deux les visages des cinq membres du groupe.

genesis-the-knife-philips

Les plus fins observateurs reconnaitront sur celles-ci les visages de Steve Hackett et de Phil Collins, bien présents sur la pochette malgré le fait qu’ils n’étaient pas encore membres de Genesis lorsque Trespass et donc The Knife furent enregistrés.

La sortie The Knife ne fut pas le plus grand tournant  dans la carrière du groupe. Néanmoins, le 45 tours est très recherché, et pas uniquement par les fans de Genesis. Car si lors d’une brocante vous tombez miraculeusement sur ce 45 tours, que vous en soyez amateur musicalement ou non du titre,  achetez le les yeux fermés. Ce single est l’un des plus recherché et donc des plus difficile à trouver des collectionneurs. Ceux-ci  s’arrachent pour plusieurs centaines d’euros les rares exemplaires mis en vente sur internet. Même la version pirate, copie du pressage allemand original et tirée à 1000 exemplaires en 1994 est assez recherchée.

Par la suite le groupe sortir énormément de 45 tours, mais surtout dans les années 80 et 90, au sommet de sa gloire. Très peu de 45 tours sont sortis pendant la période rock progressif du groupe dans les années 70. Quelques autres raretés comme Happy The Man, I Know What I Like ou Watcher of The Skies sont de véritables petites pépites, mais ça, c’est une autre histoire….

 

We are only wanting freedom

We have won !!!

Julien Sterckx
A propos Julien Sterckx 125 Articles
Mais tu dis Que le bonheur est irréductible Et je dis Et il dit Que ton espoir n´est pas si désespéré A condition d´analyser Que l´absolu ne doit pas être Annihiler Par l´illusoire précarité De nos amours Destitué(e)s Et vice et versa

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.