Il était une fois un 45 tours : Red Hot Chili Peppers – Under The Bridge

Nous sommes en 1991 et les Red Hot Chili Peppers, célèbre groupe de rock californien, s’apprête à enregistrer leur cinquième album studio Blood Sugar Sex Magic.

Leur producteur, Rick Rubin, cherchant des idées de composition, se met à parcourir le carnet de notes d’Anthony Kiedis, le chanteur du groupe. Il tombe alors sur un poème sombre composé par Kiedis. Celui-ci, fort hésitant au départ, se met à avouer qu’il s’agit d’un texte qu’il a rédigé sur son addiction aux drogues et son impact sur sa vie. Cette dernière était en effet responsable de son divorce avec l’actrice Ione Skye et pire encore, de la mort de son meilleur ami.

Red-Hot-Chili-Peppers-Under-The-Bridge

Le texte parlait également de son sentiment de solitude vis à vis des autres membres du groupe et de son impression d’être mis à l’écart des Red Hot.

Rubin parvint à convaincre Anthony Kiedis de présenter le texte au reste du groupe, qui accepta de composer une musique pour l’accompagner et de l’enregistrer. Pourtant, malgré leur accord, les autres membres du quatuor n’étaient vraiment pas persuadés de parvenir à composer un morceau correct. Manque d’accroche rythmique, doute sur le talent de Kiedis à l’interpréter avec toute l’émotion requise, les interrogations étaient nombreux dans le chef des Red Hot.

Finalement, et après pas mal de travail, le groupe parvint à ses fins et Under The Bridge vit le jour. Cette ballade, assez différente de ce qu’avait fait le groupe auparavant, allait devenir un succès planétaire, un air encore apprécié aujourd’hui par des dizaines de millions de gens.

Il atteignit la deuxième place des Charts américain , derrière le loufoque Jump du groupe Kris Kross.

Pourtant, lorsque Blood Sugar Sex Magic sortit en 1991, ce ne fut pas Under The Bridge qui fut choisi comme premier single de l’album, mais bien l’électrisant Give it Away.

Warner, leur maison de disque, décida d’envoyer un représentant lors d’un concert du groupe pour déterminer quelle chanson ferait un bon deuxième single. Kiedis, assez stressé par ce fait , se mit à bafouiller dans les paroles d’Under The Bridge en plein concert et constata à sa grande surprise que tout le public présent connaissait et entonnait les paroles à sa place.

Cet évènement convainquit la maison de disque d’opter pour cette chanson, avec le succès que je vous ai déjà conté.

Sorti le 10 mars 1992 sous divers formats ( cassette, cd, 45 tours ) , la pochette de l’édition européenne représente une photo d’un pont entouré par le nom du groupe et du titre de la chanson, mélangés entre eux, à la manière dont était également réalisée la pochette de l’album.

RED-HOT-CHILI-PEPPERS-Under-the-Bridge-1993

La photo en noir et blanc n’est à mon gout par leur plus grande réussite, mais à le mérite d’être facilement reconnaissable pour tout fan du groupe.

Le clip quant à lui, fut réalisé par un certain Gus Van Sant, qui n’est plus à présenter parmi les cinéphiles.

Pour la petite histoire , le pont dont parle Anthony Kiedis dans la chanson, sous lequel il s’adonnait à des activités récréatives peu légales et peu recommandables est le Mac Arthur Park à Los Angeles

Under The Bridge fut repris quelques années plus tard par le Girls Band All Saints, également avec un certain succès

Au final, ce succès mondial permit aux Red Hot d’élargir leur public et de sortir de leur image de groupe sale

Julien Sterckx
A propos Julien Sterckx 125 Articles
Mais tu dis Que le bonheur est irréductible Et je dis Et il dit Que ton espoir n´est pas si désespéré A condition d´analyser Que l´absolu ne doit pas être Annihiler Par l´illusoire précarité De nos amours Destitué(e)s Et vice et versa

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.