Ida de Pawel Pawlikowski

ida affiche

Ida

de Pawel Pawlikowski

Drame

Avec Agata Trzebuchowska, Agata Kulesza, Dawid Ogrodnik

Sorti le 12 février 2014

Critique :

Pologne, 1962. Ida, orpheline, a été élevée dans un couvent et alors qu’elle s’apprête à prononcer ses vœux, elle désire réfléchir et surtout connaître la vérité sur la disparition de ses parents pendant la guerre. Pour y arriver, elle n’a d’autre recours que de rencontrer la seule survivante de sa famille: sa tante qu’elle ne connaît pas. Cette dernière est juge et noie un secret dans l’alcool et les multiples conquêtes. Quel est donc ce secret qui la hante? Et ce secret a-t-il quelque chose à voir avec ses parents?

Le réalisateur est Pawel Pawlikowski, qui est connu en Grande-Bretagne pour ses documentaires tournés pour la BBC. Il s’agit de son troisième long métrage, après My summer of love et surtout La femme du Vème (un écrivain américain se retrouvant à Paris …sans papiers).

Entièrement tourné en Pologne avec des acteurs polonais quasi inconnus, Pawel nous livre ici un film en noir et blanc, au scénario se déroulant avec lenteur, aux dialogues espacés et très peu nerveux. Difficile d’accès.

Le cinéaste, afin de limiter tout ce qui pouvait apparaître dans le cadre, a choisi le monochrome. Pour lui, il s’agissait de faire le plus minimaliste possible. La ville, la campagne, les décors, l’ambiance même se ressentent de cette recherche et… cela n’a pas empêché l’esthétique irréprochable de l’image. L’histoire s’égrène très lentement… suivant en cela le cheminement intérieur d’Ida dont les pensées et la Foi sont battues en brèche par les commentaires épicuriens de sa tante, qui est, de plus, juge communiste.

Un film difficile donc, à la photographie impeccable, où j’ai cependant trouvé que l’émotion ne transparaissait pas…. Ce qui n’a pas empêché l’intérêt de plusieurs jurys internationaux. En effet, l’actrice principale, dont c’était le premier rôle important a reçu le prix de l’interprétation au Festival du film polonais de Gdynia. Plusieurs jurys dans le monde ont également apprécié l’œuvre puisque Ida a reçu le prix du meilleur film au Festival du film de Londres ainsi qu’au Festival du Cinéma Européen des Arcs, le Prix Fipresci au Festival international du film de Toronto.

Philippe Chapelle
A propos Philippe Chapelle 26 Articles
Journaliste du Suricate Magazine

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.