Hello Jazz Festival: Le « D Jazz » était au rendez-vous

Lors de l’article précédent sur le Hello Jazz Festival, nous avions mentionné que certains concerts se déroulaient, indépendamment des grandes salles ou des centres culturels, dans certains clubs.

Nous avons choisi pour vous de nous rendre au seul club en Wallonie qui en organisait pas moins de quatre dans ce contexte et non des moindres.

Ce club qui a déménagé de l’enceinte de Leffe pour prendre ses quartiers dans le splendide hôtel « Le Castel de Pont-à-Lesse », en ce même lieu, s’appelle le D Jazz; comprenez le Dinant Jazz.

Les quatre concerts ont eu lieu  de septembre à décembre à raison d’un événement par mois.

Le premier concert fut celui de notre talentueux et jeune pianiste Igor Gehenot.

Il vint présenter son nouveau groupe,un quartet,avec lequel il vient d’enregistrer tout récemment son dernier opus. Sa formation est cette fois internationale puisqu’il s’est entouré du contrebassiste suédois Viktor Nyberg, du batteur luxembourgeois Jérôme Klein mais aussi du brillant trompettiste-bugliste français Alex Tassel.

Ce très bon concert proposant en priorité ses nouvelles compositions donne déjà l’envie d’écouter son CD dont la sortie sur le label Igloo est prévue pour mars.

En octobre, le convivial D Jazz accueillait ni plus ni moins le digne successeur de Toots Thielemans en la personne de Grégoire Maret venu en quartet.

Le sympathique et prodigieux harmoniciste suisse vivant aux States eut l’originalité de présenter deux parties distinctes. En effet, si le premier set était consacré aux morceaux de son très bel album Wanted, le second était dédié à la musique de Toots.

C’est donc un magnifique hommage que le poulain rendit à son maître; d’abord avec son groupe puis ensuite avec Nathalie Loriers et Jan de Haas. Cerise sur le gâteau, les six musiciens se retrouvaient sur scène pour un final d’anthologie.

Au mois de novembre, le club à nouveau une affiche alléchante avec un duo de deux monuments:le pianiste Marc Copland et le guitariste John Abercrombie.

Les deux musiciens jouent ensemble depuis de nombreuses années et leur complicité n’ a d’égal que leur virtuosité.

Ils ont interprété exclusivement leurs compositions personnelles dans un répertoire classique,tout en toucher et dans l’esprit et le son ECM.

Cette série de concerts annoncés dans le cadre du Hello se terminait ce mois-ci avec la magnifique prestation du pianiste-chanteur anglais Anthony Strong.

Ce chaleureux crooner venu en trio a proposé, avec classe, majoritairement des reprises et standards qui ont le mérite d’avoir été réarrangés très subtilement de manière personnelle.

A la fois cool et dynamique, il a captivé le public par son sens de la communication et la qualité de ses interprétations.

Une nouvelle fois, une excellente soirée!

Au vu de cette programmation de grande qualité, le club a proposé, comme à son habitude, des exclusivités internationales et des valeurs sûres; le Hello Jazz ne s’y était donc pas trompé; que du contraire!

Vous pouvez retrouver les prochains concerts du D Jazz sur la page Facebook Dinant Jazz en cliquant ici.

Photos : Bernard Rie

Pierre Gérard
A propos Pierre Gérard 65 Articles
Chroniqueur pour la partie du Suricate Magazine consacrée au Jazz