Guillermo Guiz a un bon fond au TTO

 

De et avec Guillermo Guiz

Le 26 octobre 2015 au Théâtre de la Toison d’Or

Le TTO, théâtre connu pour son programme à portée humoristique, accueillait ce lundi 26 octobre, et pour une date unique, le jeune humoriste Guillermo Guiz.

En première partie, c’est Notre Freddy Tougaux national, demi-finaliste d’un Incroyable Talent en 2012, qui chauffe la salle avec brio en entonnant sa chanson désormais devenue culte Ça va d’aller ! avec son esprit décalé et un accent à couper au couteau qui ont fait sa renommée.

Ensuite c’est Guillermo Guiz, alias Guy Verstraeten, qui entre en scène avec un aplomb indiscutable pour son premier spectacle dans une « grande salle ». Il fut en effet tout récemment découvert par la directrice du TTO lors d’une de ses représentations au Kings of Comedy Club, nouveau lieu bruxellois dédié à l’humour et consacré aux jeunes artistes où Freddy Tougaux se produit également.

Dès les premières phrases, la sauce prend : on ne rit peut-être qu’une seule fois… mais du début à la fin ! A travers les déboires de son enfance à Anderlecht, la vie avec son père et surtout ses mésaventures dues à son prénom, c’est un peu son parcours jusqu’à maintenant qu’il nous décrit avec une autodérision assumée, toute belge. Il en profite également pour aborder des thèmes plus délicats comme la politique en Belgique ou le racisme. Mais c’est bien cela qui fait la force de l’humour : on peut aborder tous les sujets et en faire ses choux gras à partir du moment où on les traite avec un minimum d’intelligence. C’est ce que Guillermo Guiz fait, avec une certaine irrévérence mais sans jamais être irrespectueux, une qualité qui mérite d’être soulignée.

Il est cependant dommage qu’une seule date ait été programmée, mais vu le succès du spectacle, il ne serait pas étonnant de revoir ce jeune humoriste prometteur très bientôt. On souhaite en tout cas à Guillermo Guiz une belle et longue carrière dans l’humour car il le mérite largement.

Une découverte désopilante avec fous rires assurés !

Commentaires

commentaires

Daphné Troniseck
A propos Daphné Troniseck 200 Articles

Journaliste – Responsable littérature du Suricate Magazine

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*