Festival Millenium : The Color Of The Chameleon d’Andrés Lübbert

The Color Of The Chameleon

d’Andrés Lübbert

Documentaire

The Color Of The Chameleon nous replonge dans les années de terreur du gouvernement dictatorial de Pinochet, mais plus encore, il nous immerge dans une relation père/fils rompue, comme trop souvent, par la politique. A l’origine du documentaire, une envie de la part du réalisateur de s’approfondir à travers les histoires qui l’ont créé ; celles du pays de ses origines mais surtout celles de celui qui l’a conçu. Cette histoire c’est celle de Jorg, le père d’Andrés Lübbert. Recruté de force par les services secrets chiliens, il parvient finalement à s’extirper du pays, rejoint l’Allemagne, puis la Belgique et devient reporter de guerre. Andrés, aujourd’hui âgé d’une trentaine d’année, n’était alors qu’un petit garçon mais il se souvient encore de son absence. Après tant de silence, Andrés a besoin de réponse, de savoir qui est son père pour se connaitre lui-même ; The Color of the Chameleon entraine les deux hommes en immersion au Chili à la recherche du passé de Jorg.

Quelques années se sont écoulées, mais la douleur reste intacte. Le corps figé et le regard fuyant, Jorg souffre de se souvenir. Les mots manquent, mais le reflet de l’homme tourmenté se suffit à lui-même pour entrevoir son calvaire. Dans un autre registre, la place du fils n’est pas aisé non plus ; aucun détachement vis-à-vis du sujet n’est possible, l’enquête peine à progresser par les vents contraires de l’attachement personnel et peut-être même du respect de son sujet. Touchés par l’amour paternel, fuel du documentaire, les silences en disent long mais le quatrième mur rend l’immersion difficile.

De tout le pays, père compris, il n’y a qu’Andrés et le musée commémoratif aux victimes de la dictature de Pinochet qui souhaitent déterrer les cadavres du passé. Les questions qui motivaient le documentaire restent pour la plupart sans réponse mais son objectif semble atteint. The Color of the Chameleon est un cadeau réciproque que se font les deux hommes, tout en permettant à Andrés d’en apprendre plus sur son père et ses origines, l’investigation permet à Jorg de se libérer (un peu) du calvaire qui l’avait rendu muet jusqu’à aujourd’hui.

Commentaires

commentaires

Audrey Lenchantin
A propos Audrey Lenchantin 56 Articles
Journaliste du Suricate Magazine