Femme Non Rééducable aux Riches Claires

De Stephano Massini mise en scène par Michel Bernard avec Angelo Bison et Andréa Hannecart

Du 14 avril au 30 avril 2016 à 20h30 aux Riches Claires

« Les ennemis de l’état se divisent en deux catégories : ceux qu’on peut ramener à la raison et les incorrigibles. Avec ces derniers, il n’est pas possible de dialoguer, ce qui les rend non rééducables… ». L’état doit donc tout faire pour les éliminer… C’est sur cette citation de la circulaire interne du bureau de la Présidence russe publiée en 2005 et rédigée par Vladislav Sourkov que débute cette pièce qui met en scène le parcours et le combat de la journaliste et militante des droits de l’homme Anna Politkovskaïa pour faire éclater la vérité sur les combats qui sévissent entre la Russie et la Tchétchénie dont le quart de la population a été décimée en seulement une dizaine d’années.

Un combat perdu d’avance chaque parti campant sur ses positions et rejetant la faute sur l’autre. Une guerre absurde, comme toutes les autres, où les uns attaquent indifféremment hommes et enfants, violent les femmes à tour de bras, tandis que les opprimés se vengent en commettant d’autres atrocités au nom de leur liberté dans une escalade de violence et d’horreurs sans nom.

Anna a payé le prix fort pour avoir enquêté dans les deux camps et voulu faire connaître la vérité en décrivant les faits de la manière la plus objective possible sans jamais choisir de camp. Comment choisir selon sa conscience lorsque les deux ont des torts et sont coupables ?

« Prendre position, c’est faire preuve d’intelligence », voilà ce que les autorités russes lui serinent à chaque nouvel interrogatoire, qui se multiplient au fil du temps et de l’avancée de ses enquêtes. Elle sera abattue devant chez elle de 4 balles de revolver dont une dans la tête le 7 octobre 2006 à Moscou. Un mode opératoire bien connu pour faire disparaître les personnes gênantes.

Une pièce à la mise en scène sobre mais percutante emmenée par le jeu brillant d’Angelo Bison et Andréa Hannecart. Une pièce tout à la fois choquante et touchante qui interroge notre espace de parole, notre liberté d’expression, un sujet brûlant dans l’actualité mouvementée de ces derniers mois. Dans un monde qui se dit moderne et civilisé, on assiste à des actes de barbarie d’une telle force que l’on se demande : où tout cela finira-t-il ? Quand la terre aura implosé ? Quand tous les humains se seront entre-tués ?

Femme Non Rééducable réveille les consciences en mettant le doigt sans langue de bois sur ce qui pose problème en Russie, et par extension dans le monde, et ne trouve toujours pas de solution. Un spectacle à ne pas rater mais si c’est le cas, sachez que la publication de Femme Non Rééducable, ainsi que tous les textes de Massini, sont disponibles chez L’Arche Editeur.

Daphné Troniseck
A propos Daphné Troniseck 244 Articles
Journaliste du Suricate Magazine

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.