En équilibre de Denis Dercourt

en equilibre affiche

En équilibre

de Denis Dercourt

Drame

Avec Albert Dupontel, Cécile de France, Marie Bäumer

Sorti le 24 juin 2015

Marc est un cascadeur équestre renommé. Après une grave chute sur un tournage, il perd l’usage de ses jambes et avec, toute chance de remonter à cheval.

Le destin de cet homme va croiser celui de Florence, pianiste professionnelle déchue, chargée de son dossier par la compagnie d’assurance. La rencontre entre leurs deux mondes ne les laissera pas indemnes.

En équilibre est l’adaptation du livre « Sur mes quatre jambes », le récit du parcours incroyable du cavalier Bernard Sacshé.

Là où l’adaptation prend de franches libertés, c’est lorsqu’est introduit l’aspect romantique entre Florence et Marc. On pourra peut être se questionner sur le besoin d’ajout de sentiment et de mélodrame dans une histoire dont l’essence est déjà amplement tragique.

Mais Denis Dercourt a cette pudeur et cette finesse si accidentelles dans « le cinéma français » aujourd’hui, qui nous emmènent sans nous tenir par la main dans le cœur des personnages. La crédibilité éclot malgré quelques faiblesses scénaristiques et tous les éléments qui auraient pu rendre ce film convenu.

L’esthétisme est paradoxalement brut et délicat, les chevaux sont filmés avec sensualité et réalisme, et tous les rôles, des principaux à ceux qui n’ont que quelques phrases, sont bons, justes et habités.

Au delà de leur jeu comparable à de l’orfèvrerie, il n’est pas désagréable d’apprendre qu’Albert Dupontel a réalisé la quasi totalité des cascades et que Cécile de France a appris à jouer du piano en cinq mois. Il faut également prendre le temps d’encenser Patrick Mille, qui incarne Julien le mari de Florence. Il est étourdissant d’existence et ajoute une vérité incontestable au personnage de Cécile de France.

Au delà de son titre, l’équilibre du film se place sur le fil tendu entre les chevaux d’un côté et la musique classique de l’autre. Deux milieux fondamentalement différents, qui se divisent pour mieux se rassembler.

En équilibre est un beau film, qui malgré ses faiblesses fait renoncer à tout désire de sévérité.

Groucho Marx
A propos Groucho Marx 16 Articles
Journaliste du Suricate Magazine

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.