Emma Peeters, comédie romantique atypique

Emma Peeters
de Nicole Palo
Comédie
Avec Monia Chokri, Stéphanie Crayencour, Fabrice Adde, Andrea Ferreol
Sorti le 17 avril 2019

Second film de la réalisatrice Nicole Palo, Emma Peeters est une comédie qui nous parle de sujets très actuels et sérieux, tout en gardant ce décalage et cet humour typiquement belge.

La seule réussite artistique d’Emma Peeters (Monia Chokri) est son passage dans une publicité pour lessive. Maigre bilan pour celle qui, à bientôt 35 ans, avait décidé de monter à Paris pour devenir actrice. Au bout du rouleau, persuadée qu’elle n’intéresse personne, elle décide d’en finir. Si elle n’a pas réussi sa vie, autant réussir son suicide. Grâce au concours inattendu d’Alex Bodard (Fabrice Adde), un employé de pompes funèbres excentrique, elle va ainsi programmer sa mort.

Si le sujet principal du film peut sembler ardu et pourrait en faire bondir beaucoup, la manière décalée par laquelle Nicole Palo aborde ce thème nous pousse plutôt à la réflexion qu’à l’effroi. Et les autres thèmes abordés, à savoir le jeunisme dans la société et l’obsession de la réussite aident à nourrir cette réflexion. C’est la raison pour laquelle le film touchera beaucoup de spectateurs, qui pourront facilement s’identifier à l’un ou l’autre aspect de la vie de l’héroïne. Néanmoins, comédie romantique oblige, on regrettera que le scénario reste toujours à la surface sans jamais vraiment approfondir au moins un des thèmes secondaires.

Visuellement et techniquement, on saluera la maîtrise technique de la réalisatrice et particulièrement le travail sur les atmosphères et la photographie. L’excellente musique vous transportera également d’un bout à l’autre du film.

Emma Peeters est un film hybride, une comédie romantique atypique, tant au niveau des thèmes abordés que des acteurs principaux. C’est un choix courageux, qui dessert le film, qui parfois manque de profondeur. Néanmoins, ce serait dommage de s’arrêter là et de ne pas tenter cette expérience, car le film a de réelles qualités. Si le spectateur accepte le postulat de base du film, il passera un agréable moment en compagnie d’Emma Peeters.

Vincent Penninckx
A propos Vincent Penninckx 49 Articles
Journaliste du Suricate Magazine