Dans le dos des allemands : 14-18 Héros et exploits de la résistance

dans le dos des allemands couverture

auteur : Emile Engels
éditions : Racine
date de sortie : mars 2014
genre : Historique, guerre

Emile Engels est un expert de la bataille des Ardennes. Ce lieutenant-colonel est l’auteur de plusieurs livres d’histoire militaire. Son nouveau livre, Dans le dos des allemands, s’attache à rendre à ces héros de la première guerre mondiale leur place dans la mémoire collective. En effet, beaucoup de résistants de la première guerre mondiale ont été supplantés par ceux de la deuxième guerre mondiale, plus proche de nous.

Après quelques abréviations et glossaire à toute fin utile, Emile Engels commence par retracer un rapide panorama de la situation en Belgique, dans le nord de la France et au Luxembourg occupés. Commence alors le portrait de résistants et résistantes dont certains noms nous sont parvenus aujourd’hui.

Gabrielle Petit a trouvé dans la résistance un épanouissement personnel et un réel sens à vie, jusque-là très déliée. Son rôle en tant qu’agent de renseignement et son implication dans un système permettant de déjouer l’occupant et de faire avancer son pays lui a littéralement permis d’exprimer sa force de caractère et son courage.

Anna-Jeanne Beir n’était a priori pas destinée à une vie d’espionne. Et pourtant, les aléas de la guerre ont menés cette veuve mère de famille à s’insérer dans un système d’espionnage afin également de servir son pays.

Le cardinal Mercier est quant à lui devenu le fer de lance de la résistance intellectuelle et a rédigé quantité de lettres et sermons afin de redonner courage aux paroissiens. Véritablement insurgé contre l’autorité de l’occupant, il n’aura de cesse de se battre pour les droits des belges et contre les crimes commis sur la population.

Dans le même ordre d’idées, Engels s’attarde ensuite sur la presse résistante et le journal clandestin La libre Belgique, ainsi que La transmission des renseignements par air et Les services postaux résistants. Autres sujets de grande importance pour la résistance : Les sabotages et la contrebande, La résistance passive et par obstruction, ainsi que La résistance au Grand-duché de Luxembourg.

Emile Engels raconte avec beaucoup de détails et d’humanité le destin de ces femmes et ces hommes qui n’ont pas hésité à donner leur vie pour servir leur pays et faire avancer la guerre. Défendant farouchement leur pays et leurs valeurs, ces résistants ont souvent été dénoncés par un traite de leur réseau, pris par un piège des allemands et finalement arrêtés et abattus. Malgré la dureté du sujet, la plume de l’auteur et l’abondance de détails permettant de se replacer dans le contexte et la situation propre à chaque résistant et rend cet ouvrage exaltant et émouvant. On ne peut que saluer la remise à l’honneur de ces héros de la grande guerre.

Déborah Lo Mauro
A propos Déborah Lo Mauro 221 Articles
Journaliste

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.