Christ(off), le film flagellé par la critique

Il y a quelques semaines, l’un de nos rédacteurs retrouvait, couvert de poussière sous un meuble rangé au grenier, le dvd du film Le Baltringue avec Vincent Lagaf’. Un nanar datant de 2008 dont plus personne ne se souvient… et c’est un peu normal puisque peu de gens ont eu l’occasion de l’apercevoir dans les salles à l’époque.

Ce destin de « dvd perdu servant de rehausseur de pied de table » pourrait bien être celui du nouveau film de Pierre Dudan, Christ(off). Un navet mettant en scène Michaël Youn, Lucien Jean-Baptiste et Victoria Bedos qui fait un gros flop outre-Quiévrain. De fait, au-delà de ses 178 entrées lors de son premier jour d’exploitation à Paris, cette comédie encore inédite en Belgique a été littéralement flagellée par la critique. Si 20 Minutes, Closer et Public lui trouvent encore quelques qualités, c’est loin d’être le cas des autres publications de l’Hexagone.

En titrant « une comédie qui laisse incrédule« , Télérama souligne le manque d’inspiration dont a fait preuve le néo-réalisateur suisse, anciennement scénariste des films signés La Bande à Fifi (Babysitting, Alibi.com, Epouse-moi mon pote). Un constat négatif que l’hebdomadaire entérine en comparant le long métrage à CoeXister, le film de Fabrice Eboué au scénario fortement similaire voire identique.

Même son de cloche au Parisien qui attaque de front la production en titrant « Christ(off) : un des plus mauvais films de l’année » avant d’entamer l’entête par des qualificatifs peu élogieux : « vulgaire, stupide et mal joué ».

Enfin, l’hebdomadaire Paris Match, d’habitude assez généreux avec ses étoiles, semble avoir perdu patience pendant la projection. Avec pour conclusion : « un chemin de croix cinématographique. Pire qu’un navet, un calvaire« , la messe est dite !

Matthieu Matthys
A propos Matthieu Matthys 750 Articles
Omniscient avorté, avide de nouveautés et en recherche perpétuelle du pourquoi du comment, je suis fondateur, directeur de publication et responsable cinéma du Suricate Magazine.