BSF 2017 – Jour 5 : Les metalleux rouillés par la pluie

18 degrés au thermomètre et pluie continue, la cinquième journée du Brussels Summer Festival avait de quoi rebuter les plus téméraires, à commencer par les metalleux dont la hardiesse légendaire a failli face à la colère du ciel bruxellois. En effet, seuls deux à trois-cents festivaliers s’étaient concentrés devant l’Orange Stage pour les concerts de The Black Tartan Clan, Mass Hysteria et Trust. Trois shows énergiques à l’opposé de la programmation de La Madeleine qui affichait, elle, sold out au moment d’accueillir Konoba, en deuxième partie de soirée.

Talisco, un public conquis et au sec

Talisco entamait à 20h30 son set au cœur de La Madeleine où la température grimpait de minute en minute. La pop electronique du français Jérôme Amandi ne refroidissait guère l’assemblée qui applaudissait longuement à la fin de chaque morceau. Accompagné de deux musiciens, Jérôme y présentait ses morceaux issus de son album « Capitol Vision », sorti en janvier cette année.

Mass Hysteria, pogotons sous la pluie

Alors que la pluie fouettait abondamment les valeureux festivaliers de l’Orange Stage, Mass Hystéria s’y produisait et prenait plaisir à motiver ses troupes. Avec plus de 20 ans d’expérience et 8 albums à leur actif, le collectif français faisait figure de leader incontesté sur sa scène. Le public savait donc à quoi il avait affaire et le concert prenait rapidement des allures de bataille au pied de la statue d’Albert 1er sur son fidèle destrier. Poings levés de rage, pogo, circle pit, tout y passait pour donner au groupe de métal le mérite qui lui revenait malgré l’assistance qui semblait un peu maigrichonne comparée à la veille.

Gaëtan Jonette et Matthieu Matthys

Commentaires

commentaires