BIFFF 2017 : Le Grand Final : derniers film, résumé et palmarès

Le fantôme de Canterville : la jolie Audrey Fleurot et l’insupportable Michael Youn

Un film français comique fait toujours un peu peur et celui-ci ne fait pas exception. Si on se réjouit déjà de voir la jolie Audrey Fleurot pendant 1h30, on s’inquiète de devoir supporter Michael Youn. Il est pourtant bien plus calme que d’habitude mais en devient alors assez mauvais acteur. Du côté de l’histoire originale de ce Fantôme de Canterville : Oscar Wilde ! Mais c’est sans compter sur le réalisateur de Jeux d’enfants et d’une des séquelles de La Guerre des boutons, Yann Samuel qui simplifie le récit pour qu’il devienne abordable aux enfants et change le personnage principal pour en faire une femme, plus à la mode qu’un vieux chevalier macho. Et si Michèle Laroque nous insupporte avec son délire tai chi et autres spiritualités fantaisistes asiatiques, il faut avouer que le divertissement n’est pas si dégueulasse. On ne s’embête pas trop et les enfants adoreront jouer comme les grands, à regarder des spectres, des têtes coupées et autres réjouissances mais sans le côté gore habituel.


The Bar : huis clos déjanté à la Iglesia

Ca y est ! Encore un de la Iglesia au BIFFF ! Certains aiment, certains n’aiment pas. C’est sûr que c’est toujours un peu la même chose et cette année, on retrouve tout le concept de The Big Night, vu l’année passée aussi en clôture : des personnages moches et/ou hauts en couleurs plongé dans un plus ou moins huis clos. Si les longueurs sont bien là, il faut avouer (je fais partie de ceux qui aiment la cuvée Alex de la Iglesia annuelle) que certains moments sont d’anthologie ! Le personnage du clodo apportent son lot de rires et de frissons, la tentative de passer par le soupirail menant aux égouts nous fait suer pour les personnages et bien sûr, le début est conceptuellement prodigieux (des inconnus sont bloqués dans un bar, si ils sortent, ils risquent une balle dans la tête comme les deux premiers qui sont partis). En introduction, il faut bien sûr supporter le long palmarès (et un spectacle chiant) mais on profite après de Trolls gratuites. C’était un dernier jour très sympathique au BIFFF. On se dit à l’année prochaine !


Les articles du festival

3 avril 2017 : 10 films (et un peu de rab’) à voir au BIFFF !
4 avril 2017 : Fort Boyaux à l’ouverture du BIFFF
5 avril 2017 : Les Japonais et les Indiens font des trucs bizarres dans une chambre en se tirant dessus
6 avril 2017 : Le tour du monde en un BIFFF
7 avril 2017 : Les virées brésiliennes d’Harry Potter pour combattre la corruption politique et le sang des règles
8 avril 2017 : Entre clichés et what the fuck complet
9 avril 2017 : Glaçon, babysitter, mariée et redneck : quatuor gagnant ?
10 avril 2017 : Super journée, nuit ratée !
11 avril 2017 : Une chronique sponsorisée par la Juventus de Turin
12 avril 2017 : La journée en 4 mots ? Amateurisme, latino, interactif et asiat’
13 avril 2017 : Vampires, oiseaux, dictature, meurtrier, Edgar Alan Poe, autopsie et séquestration : un jeudi normal au BIFFF
14 avril 2017 : Une Ciné 1 décevante et en bonus : Court mais trash
14 avril 2017 : Une journée en Ciné 2, un condensé de ce qu’est un BIFFF
15 avril 2017 : England, Japan, Holland and Danemark (un groupe qualificatif de coupe du monde ?) + la célèbre The Night !
16 avril 2017 : Le Grand Final : derniers films, résumé et palmarès

 


Palmarès du 35ème BIFFF

Le jury International (Christian Lindberg, Mar Targarona, Macarena Gomez, Axelle Carolyn et Euzhan Palcy) a décidé de récompenser les films suivants :

  • Mention spéciale pour Vanishing Time : A Boy who returned de Tae-hwa Um
  • Corbeau d’Argent : We Go On de Jesse Holland et Andy Mitton
  • Corbeau d’Argent : The Mermaid de Stephen Chow
  • Corbeau d’Or : Safe Neighborhood de Chris Peckover

Le jury Européen (Khadija Leclère, Anne-Laure Guégan, Martin Vachiéry, Riton Liebman, Jean-Jacques Rausin, Sylvain Goldberg) a décidé de remettre :

Le jury Thriller (Kody Kim, Jacques De Pierpont et Patrick Raynal) a décidé de récompenser :

Le jury 7e Parallèle (Lucile Poulain, Bénédicte Philippon, Xavier Seron, Aaron Christensen) a décidé de récompenser :

Le prix de la Critique (David Hainaut, Marc Bussens et Olivier Clinckart) récompense :

  • The Tunnel de Seong-hun Kim

Le prix du Public (le Prégase) est décerné à :

Courts-métrages belges :

  • Grand Prix : Spooked d’Emma Spook et Gil Gloom
  • Méliès d’Argent : Siyah Cember (Hasan Can Dagli)
  • Prix BeTV : Spooked d’Emma Spook et Gil Gloom
  • Prix SABAM : Downside Up de Peter Ghesquière
  • Prix RTBF (La Trois) : Nimmer de Lieven Vanhove
  • Prix FEDEX : Spooked d’Emma Spook et Gil Gloom
  • Prix Jeunesse : Downside Up de Peter Ghesquière

 

Commentaires

commentaires

Loïc Smars
A propos Loïc Smars 220 Articles
Fondateur et rédacteur en chef du Suricate Magazine