La Belle et la Bête, quand un conte prend vie

© 2016 Disney Enterprises, Inc. All Rights Reserved

La Belle et la Bête

de Bill Condon

Fantastique, Romance

Avec Emma Watson, Dan Stevens, Luke Evans

Sorti le 22 mars 2017

Après Maléfique, Le Livre de la Jungle et Cendrillon, les Studios Disney décident de réadapter le conte de la Belle et la Bête. Et cela ne manque pas de nous émouvoir. Bill Condon l’a bien compris. Celui à qui l’on doit Twilight IV et V ou encore Dreamgirls nous entraine dans le conte le plus mythique de Disney.

Rien à voir avec le film franco-allemand réalisé par Christopher Gans, passé inaperçu en 2014, La Belle et la Bête de Bill Condon reste fidèle au film d’animation adapté par les Studios Disney en 1991. Ce conte, datant de 1757 et écrit par Jeanne-Marie Leprince de Beaumont relate l’histoire de Belle. Jeune femme érudite et indépendante (la seule chez Disney n’ayant pas besoin d’être sauvée par un Prince Charmant ?), Belle va prendre la place de son père lorsque celui-ci sera fait prisonnier par la Bête pour avoir volé une rose au sein de son jardin. Les habitants du château, transformés en objets dû à un sortilège, tentent de réunir la jeune femme avec l’agressive Bête. Mais en compagnie de Belle, la Bête finira par baisser sa garde…

Frissons garantis dès les premières notes de musique. Avec Luke Evans interprétant le pédant Gaston à merveille, Emma Watson – rayonnante malgré quelques sourires forcés – et une Bête aux allures plus séduisantes que l’on pourrait le penser (merci Dan Stevens – Downton Abbey), Bill Condon nous entraîne dans l’adaptation cinématographique de cette histoire où la beauté intérieure règne en maître. Sortie en 1991, l’histoire n’a pas pris une ride. Plus drôle qu’en dessin animé, La Belle et la Bête nous permet de revenir à nos premiers amours. Très fidèle à la version originale, le film ne se démarque que très peu par quelques ajouts ici et là. Aucune surprise, certes, mais une chose est sûre : les amoureux de ce conte ne seront pas déçus.

Inévitablement, on se demande comment les « objets » vont prendre vie dans une comédie musicale réalisée en prises de vue réelles. Et là, chapeau ! Peu de déceptions. Sans doute aurions-nous préféré voir Madame Samovar et Zip avec un vrai visage plutôt que quelques traits dessinés. Et si la bataille entre les villageois et les objets est drôle à souhait, il manque la bagarre dans la cuisine avec les ustensiles ! Mais le travail d’animation de ces personnages est exceptionnel. Avec des personnages secondaires tels que Josh Gad, Ewan McGregor ou encore Emma Thompson, l’humour reste au centre de l’adaptation et nous enchante.

Cette histoire d’amour intemporelle aux chansons entrainantes est une réussite. En d’autres mots, si vous êtes fan de Disney et connaissez les musiques par cœur, courrez-y ! Et pour ceux qui connaissent moins, courrez-y quand-même car pouvoir faire chanter des acteurs qui ont rarement poussé la chansonnette, c’est fort !

Raphaëlle McAngus
A propos Raphaëlle McAngus 49 Articles
Journaliste du Suricate Magazine