Baywatch – Alerte à Malibu, la touche potache

Baywatch

de Seth Gordon

Comédie, action

Avec Dwayne Johnson, Zac Efron, Alexandra Daddario, Priyanka Chopra, Kelly Rohrbach

Sorti le 14 juin 2017

Alors que l’on parlait depuis longtemps d’une adaptation cinématographique d’Alerte à Malibu sans que cela ne se concrétise, c’est finalement le réalisateur de comédies Seth Gordon (Identity Thief, la série The Goldbergs) qui s’attèle à la tâche, mettant en tête d’affiche deux acteurs issus d’horizons différents et qui semblent de plus en plus trouver leurs marques sur le terrain de la comédie : Dwayne Johnson et Zac Efron.

Johnson reprend ici le personnage de Mitch Buchanan (incarné dans la série par le mythique David Hasselhoff), sauveteur dans la Baie de Malibu, devant composer avec le caractère arrogant de la nouvelle recrue Matt Brody (Efron) tout en enquêtant sur les agissements de Victoria Leeds, une femme d’affaire locale fort versée dans le trafic de drogue ou autre blanchiment d’argent. C’est avec l’ensemble de la « team » Baywatch que Buchanan et Brody parviendront à confondre leur ennemi du moment.

La trame de ce Baywatch « nouvelle version » pourrait être celle d’un épisode de la série, de par son caractère basique et anecdotique, mais le film capitalise pleinement sur une autodérision de bon aloi qui semble être le solide point commun entre les deux stars du film, ainsi que sur un casting de seconds rôles également très drôles et attachants.

Dès les premières minutes du film, le ton est donné avec un générique volontairement clinquant et surjouant le « bling-bling », qui assume d’entrée une part de kitsch et de mauvais goût régressif probablement indispensables à une telle résurrection d’une série très marquée « nineties » et déjà considérée comme ringarde à son époque.

Enchaînant les scènes d’humour graveleux parfois très « limites » – dont une, mémorable, dans une morgue –, le film détourne la part bon-enfant présente dans la série pour entrer complètement dans la catégorie de comédie potache – phénomène déjà présent dans la récente adaptation de Ghostbusters, cependant moins réussie que ce Baywatch. Mais ce qu’il reste de ce petit film sympathique est surtout la capacité de ses acteurs à jouer de leurs images respectives pour les tordre et renverser les clichés. Outre Dawne Johnson et Zac Efron, les excellents seconds rôles Jon Bass et Kelly Rohrbach (qui reprend le rôle de C.J. Parker, incarnée originellement par Pamela Anderson) parviennent chacun à offrir un numéro personnel et forment in fine un couple aussi charmant qu’atypique.

Commentaires

commentaires

Thibaut Grégoire
A propos Thibaut Grégoire 219 Articles
Journaliste du Suricate Magazine