Le bal des Papiers de Marion Aubert, Mathieu Bertholet, Rémi De Vos en Co

Le bal des papiers

auteurs : Marion Aubert, Mathieu Bertholet, Rémi De Vos, Nathalie Fillion, David Lescot et Eddy Pallaro
édition : Actes Sud-Papiers
sortie : juillet 2015
genre : théâtre

Exploration d’un désert représentant la scène théâtrale des années 1980. Volte-face. Causerie avec Dupeyron, petit conflit avec la ponctuation, déménagement et boîtes en carton. Rédigé pour les 30 ans de la maison d’édition, par un collectif de six auteurs membres de la Coopérative d’écriture, Le bal des Papiers retrace un parcours forgé de l’évolution d’Actes Sud. Il nous propose sous forme anecdotique, d’échanges littéraires, de dialogues caustiques, un aperçu de ce qu’est la scène théâtrale à travers le théâtre même. La représentation s’est déroulée au Théâtre du Soleil, le 13 juin 2015.

Le bal des Papiers souligne, en surface mais adroitement, quelques questionnements propre à l’art du théâtre. Vis-à-vis de sa possibilité de lecture et non d’interprétation, de son aspect éphémère, de son positionnement face à la littérature. Bien qu’il n’entre pas en profondeur dans ces différents thèmes, il donne quelques pistes bien pensées pour y répondre, et pousser la réflexion en dehors de la pièce. On se familiarise rapidement au ton mordant et à la fois léger des textes, dont les styles d’écritures diffèrent à chaque épisode, le tout formant une œuvre éclectique, hétérogène. Bien que l’ouvrage soit peu épais, le feuilleter occasionne plus de temps qu’il semblerait, laissant notre esprit vagabonder et les décors, les atmosphères, prendre forme. Car c’est ainsi que doit se lire le théâtre, à côté du bouquin, dans notre propre imaginaire. Ce à quoi nous sommes, ici, grandement incités.

Toutefois peu convaincue de la légitimité des sons musicaux placés entre chacun des neufs épisodes. Bien que ce soit des rythmes entraînants qui se prêtent probablement davantage à l’interprétation de la pièce qu’à la lecture, ils semblent avoir été choisi dans le seul but de faire écho à une phrase située dans le texte et ne reflète pas de similarité avec l’atmosphère que dégage la pièce.

Aurélie Baijot
A propos Aurélie Baijot 2 Articles
Journalistes du Suricate Magazine

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.