Arnaud Ducret, maître du rire

Hier soir, le centre culturel d’Auderghem a connu l’un de ses plus beaux succès de la saison, si pas le plus grand. Arnaud Ducret, l’humoriste français en vogue, a fait pleurer de rire une salle comble pendant plus d’une heure et demi.

Alternant astucieusement les sketchs et les personnages – quitte à les faire réapparaitre à certains moments – Arnaud Ducret s’est accaparé le public de la capitale. Un professeur d’arts martiaux limité, un chorégraphe parcourant les maisons de repos, un médecin pervers ou encore un multi-estropié, sont une liste non exhaustive des personnages hauts en couleur que nous a dévoilé le Rouennais.

Véritable star en France, Arnaud Ducret a confirmé son statut. Alors qu’une kyrielle d’humoristes déferle chaque année sur les planches, l’homme tire son épingle du jeu en fournissant un spectacle énergique et travaillé. De fait, tout y est subtilement calculé afin de ne laisser que peu de place aux errances artistiques. Cela dit, Arnaud Ducret se laisse tout de même aller à quelques échanges cinglants avec le public mais sans trop sortir de sa ligne directrice.

À l’inverse, le public lui a admirablement rendu la pareille. En communion avec ce dernier, les spectateurs présents n’ont pas hésité à répondre à ses facéties, lançant par exemple le même cri que le célèbre Maître Li (professeur d’arts martiaux un peu beauf ayant une grande estime de lui-même). Tout cela de manière assez retenue et respectueuse du travail de l’artiste. On ne pourra d’ailleurs pas en dire autant des nombreux appareils photos en tout genre et smartphones éblouissant de leurs flashs le comédien et l’assistance par la même occasion.

Bref, Arnaud Ducret est un grand comédien mais également une bête de scène. À l’heure où devenir humoriste est devenu un effet de mode, en particulier dans le stand-up, nous avons été agréablement surpris de voir qu’il existe encore des talents purs, des personnes nées pour fouler les planches et faire passer au public leur bonne humeur et surtout leurs délires.

Laura Laune, une bonne première partie

Outre la prestation d’Arnaud Ducret, il faut souligner celle de la jeune Laura Laune. La jolie belge, lauréate de plusieurs prix, a eu la lourde tâche de chauffer le public. Jouant la potiche, la comédienne a assuré et nous a laissé entrevoir de belles trouvailles drolatiques.

Cette dernière nous présentait un sketch dans lequel elle revisitait la bible. Si le sujet est sensible, Laura Laune a su ajuster son écriture de telle sorte que la moquerie ne prenne pas l’ascendant sur la plaisanterie.

Une prestation à saluer.

Arnaud Ducret sera ce soir à Ath et demain à Verviers. Réservez les dernières places ici.

Matthieu Matthys
A propos Matthieu Matthys 734 Articles
Omniscient avorté, avide de nouveautés et en recherche perpétuelle du pourquoi du comment, je suis fondateur, directeur de publication et responsable cinéma du Suricate Magazine.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.