Antoine Goudeseune : Abbey Road

Abbey Road, le 11ème album des Beatles, revu par Antoine Goudeseune, une pépite à ne pas manquer! La grande découverte lors du concert de Freak Kitchen au Spirit of 66 lors d’une première partie improvisée. 

Mais qui est-il ? Antoine Goudeseune est hennuyer, professeur de guitare, fan, depuis son plus jeune âge, de rock, de métal… Et pourtant, c’est de la guitare classique qu’il joue depuis ses 8 ans. Petit à petit, il sera néanmoins attiré par un style plus rock’n’roll. Sorti du conservatoire de Mons, il se spécialisera entre autre en «finger-picking», une technique couramment utilisée par les musiciens de guitare acoustique dans le blues et la musique country, par exemple. Une pratique qui exige une extrême agilité des doigts et des années intensives d’exercice.

Après un premier album de reprises des Beatles, disons un peu fourre-tout, il se met en tête d’enregistrer le 11ème album des Beatles, Abbey Road, en solo acoustique (pas de chant) dans le non moins mythique studio Abbey Road à Londres. Ambitieux, quelque peu fou, et pourtant, c’est ce qu’il a fait. Mais rien n’aurait été possible sans une campagne de crowdfunding sur Kiss Kiss Bang Bang.

goud2

Mais qu’en est-il de l’album ? Une resucée des Beatles de plus ! Et une nouvelle fois Abbey Road, diront certains. Justement, non ! Ici, on est dans quelque chose qui est plus qu’un simple disque de reprises. Et on peut le dire, c’est un vrai réel plaisir ! On redécouvre forcément les morceaux de cet album légendaire, mais avec un grand plus : des réinterprétations empreintes de poésie. Une véritable renaissance de ces musiques âgées de plus de 45 ans.

Les audiophiles et amateurs de son percevront immédiatement la qualité et la richesse de cet enregistrement tout bonnement impressionnant. On se rend tout de suite compte qu’ Abbey Road n’est pas qu’un simple studio. Sa renommée n’est certes pas volée. Mais, cela n’occulte en rien le jeu extraordinaire tout en subtilité d’Antoine Goudeseune. Signalons, tout particulièrement, le I Want you et sa fin magistrale.

Un album solo exclusivement enregistré en acoustique, avec toutefois une exception, un Here Come The Sun où la guitare folk de notre hennuyer s’accoquine avec la guitare électrique de Mathias « IA » Eklundh du groupe Freak Kitchen.

Pour conclure, si vous êtes fans des Beatles, de ballades à la guitare acoustique, cet album est pour vous. C’est d’ailleurs rare d’avoir un tel hommage qui ne se contente pas simplement de reprendre les chansons mais veut pousser le tout encore plus loin. De quoi rendre ce bijou unique en son genre.

En bonus, vous pouvez aller consulter le journal de bord qu’Antoine a tenu durant ses deux jours à Abbey Road (section « Blog ») en consultant son site : www.antoinegoudeseune.com

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*